En ce moment
 

Première interview post scrutin: Willy Demeyer dévoile ses cartes préférées pour former une alliance à Liège

COMMUNALES 2018

A Liège, le PS est en recul mais reste le premier parti, à l'issue des élections communales. Le bourgmestre Willy Demeyer a plusieurs partenaires possibles, dont le PTB. Il a réservé sa toute première interview post scrutin, à RTLinfo, sur Bel RTL ce matin. 

PS Liégeois en recul

Willy Demeyer, bourgmestre de Liège, invité ce matin, a livré d'abord un début d'explication sur le recul significatif du PS, de 22 à 17 sièges: "Les villes et la ville de Liège sont sous financées et nous n'avons pas les moyens financiers de répondre à certaines attentes, des attentes qui sont dans les quartiers. "

Négociations

Cet après-midi, Willy Demeyer reçoit les 3 partenaires possibles pour une coalition. L'ordre établi n'a pas été choisi au hasard: D'abord Ecolo, puis le PTB. En dernier lieu, il consultera le MR.

Même si actuellement, c'est le deuxième plus grand groupe au conseil communal, Willy Demeyer s'explique: "Nous cherchons à avoir l'alliance la plus à gauche possible, donc c'est normal de commencer par les partis dits de gauche. Nous cherchons une alliance progressiste", affirme le ténor socialiste.

Et d'ajouter que pour lui, les grands gagnants de ce scrutin, ce ne sont pas les représentants d'Ecolo mais plutôt ceux du PTB.

Le PTB à Liège, quel apport?

Vu du PS, que pourrait apporter le PTB dans une majorité? Willy Demeyer détaille cet apport: "Ce qui va se jouer, c'est notamment de voir comment on peut confronter un certain nombre de thèmes à la réalité. C'est un parti significatif à Liège. Nous recevrons et nous allons voir comment ils répondent aux questions. "

Quid du volet concernant la sécurité, où les idées du PTB concernant la police et la surveillance sont diamétralement opposées? 

Willy Demeyer reste prudent à ce niveau-là. "Oui, il faut voir. Nous allons en parler", explique-t-il.

Vos commentaires