En ce moment
 

Incendie de trois cabines haute tension (vidéo): des habitants de Flémalle toujours sans électricité

  • Importante panne d''électricité à Flémalle et Seraing

  • Une cabine à haute tension en feu à Flémalle

 

C'est la cabine haute tension de Flémalle qui est à l'origine des coupures d'électricité survenues en région liégeoise lundi après-midi, a-t-on appris auprès des pompiers de la zone de secours de Liège. Elle a explosé vers 13h30, et ce premier incident a entrainé des problèmes au niveau des cabines de Seraing et de Grâce-Hollogne. Au total, 15.000 ménages se sont retrouvés sans électricité durant une à deux heures. Plusieurs ménages n'avaient toujours pas d'électricité vers 21h.

Vous avez été nombreux à nous signaler une importante coupure d'électricité en région liégeoise. "Il n'y a plus d'électricité dans mon quartier. Que se passe-t-il ?" s'interrogeait un habitant de Flémalle via notre bouton orange Alertez-nous. "Aïe aïe aïe, plus de courant dans tout Flémalle et une partie de Jemeppe-sur-Meuse. Dommage, je me faisais une joie de passer l'aspirateur", témoignait avec humour Guillaume.

La coupure de courant a débuté vers 13 heures. Elle a concerné environ 15000 foyers ou commerces répartis sur les communes de Flémalle, Seraing, Neupré et Grâce-Hollogne. La cause: l'incendie d'une cabine à haute tension à Flémalle (au pont-barrage, voir vidéo) qui en a entraîné un second à Seraing (au Val Saint-Lambert, voir photos plus bas) puis un troisième à Grâce-Hollogne, a-t-on appris auprès des pompiers de la zone de secours de Liège ainsi que de notre journaliste sur place, Vincent Jamoulle. Les trois incendies sont liés sans qu'on sache encore comment l'un a entraîné les autres. Le phénomène a été qualifié d'exceptionnel par un représentant de Resa, le distributeur d'électricité en région liégeoise. Il ajoutait que la compagnie collaborait avec Elia, la société qui gère le transport de l'électricité sous haute tension, afin de réalimenter au plus vite les foyers touchés par la panne de courant.


"Les cabines complètement calcinées"

Les deux premières cabines ont pris feu pour une raison qu'il reste encore à déterminer. L'une est située à Seraing au niveau du Val Saint-Lambert tandis que l'autre est située à la station hydro-électrique de Flémalle. "Les pompiers sont intervenus rapidement. Mais les cabines sont complètement calcinées. Nous ne connaissons pas encore l'origine de l'incident et ne pouvons pas rentrer dans les cabines aujourdhui. Le taux de CO est encore trop élevé et les pompiers nous en ont interdit l'accès", indique Jean-Louis Wey, de Resa, opérateur liégeois des réseaux de distribution de gaz et d'électricité.

"Nous allons faire appel à une entreprise spécialisée dans le nettoyage. Demain nous en saurons probablement plus sur les causes", ajoute-t-il. Vers 16h00, notre journaliste Vincent Jamoulle a donc indiqué qu'une troisième cabine avait "sauté" à Grâce-Hollogne. "La situation a été maîtrisée. La cabine est toujours fonctionnelle même si des réparations vont devoir être effectuées," indique Jean-Louis Wey. L'homme est formel, les trois incidents sont liés.


"Un groupe électrogène aux ménages impactés"

La raison de l'explosion de la cabine haute tension de Flémalle reste à déterminer, selon Resa, l'opérateur du réseau de distribution d'électricité. Cette explosion a mis le feu aux installations, et l'incident en a engendré un autre presque simultanément, puisque la cabine haute tension située au Val Saint-Lambert à Seraing a pris feu également. La cabine de Flémalle est la plus touchée. "Les dégâts à Seraing sont moins conséquents", indique Jean-Louis Wey, de Resa. "D'ailleurs le problème y a été plus rapidement maîtrisé." Quant à la cabine de Grâce-Hollogne, elle est "toujours fonctionnelle même si des réparations vont devoir être effectuées."

Selon un communiqué de Resa, "95% de la clientèle concernée était rétablie" vers 16h15 déjà. "Une défaillance technique sur le réseau de distribution de RESA a occasionné une panne importante principalement sur les communes de Seraing et de Flémalle. D'autres communes ont été également impactées mais dans une moindre mesure (Engis, Saint-Georges, Ans, Neupré, ...)", indique la société. "Nos équipes et celles d'Elia sont intervenues immédiatement". "Nous distribuons en cette fin de journée un groupe électrogène aux ménages qui sont toujours impactés en attendant de pouvoir résoudre le problème. Tout devrait rapidement rentrer dans l'ordre", ajoute Resa. Deux sous-stations, situées à Ivoz-Ramet, ont subi un sinistre total dont la cause n'a pas encore pu être identifiée.


"Nous n'avons toujours pas d'électricité"

A 21h, des habitants nous indiquaient, via le bouton orange Alertez-nous, que le courant n'était toujours pas de retour chez eux.

"Nous sommes de Ivoz-Ramet (Flémalle). Il est 21h. On n'a toujours pas d'électricité et j'ai un fils de sept mois. Je fais comment avec ma famille? On n'a toujours pas soupé et on sonne à Resa qui ne répond même pas! Le courant est de retour dans d'autres communes mais pas chez nous. Est-ce normal?", s'interroge une dame qui a contacté notre rédaction.

Ivoz-Ramet

2

3

Photos de Vincent Jamoulle

1

 Photo de la cabine au pont-barrage de Flémalle envoyée via le bouton orange Alertez-nous

Vos commentaires