En ce moment
 

Rencontre avec Tony, l’inventeur liégeois aux mille idées (vidéo)

Tony Cavaleri est liégeois et cela fait 23 ans qu'il invente des objets de la vie quotidienne. Des trouvailles astucieuses. Certaines d'entre elles ont été primées.

Tony Cavaleri prépare son dispositif pour présenter à la presse ses derniers projets. Un exercice qu’il a souvent pratiqué: "Les inventions ont foisonné. C’est plus ou moins la trentième fois." En 2000 déjà, il avait mis au point un système de récupération de l’eau du bain pour les chasses d’eau des toilettes. Ou encore le ‘cavaparc’ sorte de WC public pour chiens. Tony Cavalieri avait aussi eu l’idée de rendre lumineux le passage pour piétons, mais aussi un livre qui mixait images et informations en braille. Au total, une quarantaine d’inventions qui ont rapporté 23 médailles d’or lors de différents salons. C’est moins évident côté argent."Sur le plan financier, ça ne m’a pas rapporté d’argent. C’est plutôt l’inverse et c’est moi qui ai dû en dépenser beaucoup", témoigne Tony Cavaleri.


Son dernier projet, une ancienne raquette de tennis

Aujourd’hui, Tony Cavaleri compte beaucoup sur un dispositif en silicone. Ce dernier invite les ronfleurs à respirer par le nez pour réduire les nuisances. Il espère en vendre des millions où une étude clinique démontrerait l’efficacité à 75%. Peut-être bientôt le jackpot, à moins qu’il ne vienne de la relance d’une ancienne invention, une raquette de tennis. "C’est un scoop. Alain Darcis qui est un ami, ancien tennisman et père de Steve Darcis, se propose pour me faire rencontrer les représentants d’une grande marque américaine. Je vais l’imposer", conclut l'inventeur liégeois. 

A 68 ans, Tony Cavaleri pourrait devenir inventeur retraité. Il ne lâchera jamais le morceau jusqu’à la mort.

Vos commentaires