En ce moment
 
 

Sa chambre était décorée avec un LANCE-ROQUETTE: un Liégeois doit répondre de détention illégale d'un véritable arsenal de guerre

Sa chambre était décorée avec un LANCE-ROQUETTE: un Liégeois doit répondre de détention illégale d'un véritable arsenal de guerre
Image d'illustration
 
 

Un Liégeois doit répondre devant la justice. Il avait en sa possession un véritable arsenal d'armes.

Un Liégeois âgé de 40 ans a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre de détention illégale de plusieurs armes de guerre. Cet homme utilisait notamment une baïonnette pour faire du jardinage et avait décoré sa chambre avec un lance-roquette.

Le 17 mars 2015, le prévenu avait été intercepté alors qu'il était en possession, dans le coffre de sa voiture, d'un couteau à cran d'arrêt,
d'une hache et d'une baïonnette. Une perquisition à son domicile avait démontré qu'il était aussi détenteur d'un lance-roquette.En raison de la
particularité de ces armes de guerre, de lourds soupçons avaient pesé sur le prévenu en début d'enquête car il possédait des antécédents en la matière.

Mais le dossier répressif s'était progressivement dégonflé. L'individu, un ex-para-commando, utilisait les armes découvertes dans le coffre de sa voiture comme des outils de jardinage.

La baïonnette lui servait notamment à curer les interstices des pavés. Passionné par les armes, il s'était procuré un lance-roquette qui avait déjà été
utilisé et qui était devenu inoffensif. L'arme était placée au-dessus de la tête de son lit, comme décoration de chambre. Le parquet a requis une amende et la confiscation des armes.  Le prévenu a sollicité une sanction avec sursis. Le jugement interviendra le 30 juin.


 




 

Vos commentaires