Seraing: un sans-abri fracasse le crâne de son bienfaiteur à coups de mèche de foreuse

Seraing: un sans-abri fracasse le crâne de son bienfaiteur à coups de mèche de foreuse

Un Liégeois de 37 ans a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 30 mois de prison avec sursis pour les deux tiers après avoir commis l'agression violente d'un homme qui l'avait hébergé. La circonstance aggravante d'homophobie, initialement soulevée par le parquet, n'a pas été retenue dans l'analyse des faits réalisée par le juge.

L'homme victime des faits est un homosexuel sérésien qui avait voulu faire une bonne action en apportant son aide à un SDF et en l'aidant à se reclasser dans la société. Il l'avait hébergé depuis six semaines.

Le 17 septembre 2017, le SDF s'était disputé avec sa compagne et avait reporté sa colère contre l'homme qui l'hébergeait, lui reprochant d'être intervenu dans sa dispute de couple et de lui avoir fait quelques allusions considérées comme des avances.

Le prévenu s'était muni d'une mèche de foreuse longue d'un mètre pour frapper la victime à plusieurs reprises sur le crâne. À l'issue de ces faits, il l'avait enfermée dans son appartement et était parti en volant son véhicule et son téléphone. Des voisins avaient porté secours à la victime dont les jours avaient été déclarés en danger.

Le parquet et la partie civile avaient soutenu que cette agression avait été commise avec la circonstance aggravante d'homophobie. Mais, dans son analyse des faits, le juge n'a pas retenu cette circonstance aggravante. La scène de bagarre résultait de tensions existant entre les protagonistes et d'un énervement mais pas d'une haine ou d'un mépris à l'égard d'un homosexuel.

Le prévenu a été condamné à une peine de 30 mois de prison avec sursis pour les deux tiers.

Vos commentaires