En ce moment
 

Tabassée par une bande de filles à Liège, Manon reçoit des menaces de mort : "Elles ont dit que j'allais recevoir une balle entre les yeux"

Cela fait deux ans que Manon, 17 ans, subit les insultes, les menaces de mort et les appels incendiaires de ses bourreaux. Le 30 mai dernier, la jeune fille s'est fait agresser devant la gare des Guillemins à Liège. Un reportage de Mathieu Langer et Philippe Lefever pour RTLinfo 13h.

Manon a décidé de s'exprimer à visage découvert pour mettre fin à un calvaire qui dure depuis deux ans. Le 30 mai dernier, La jeune fille s'est fait agresser dans un guet-apens aux pieds des escaliers de la gare de Liège Guillemins. "Elles sont venues à trois. Je ne connaissais pas les deux autres filles. Au début on parlait, puis au moment où j'ai allumé ma cigarette, elle a commencé à me mettre des coups de pied dans le ventre, la tête, le dos et des coups de poing dans la figure. Je suis tombée à terre", a expliqué Manon à Mathieu Langer. L'agression qui a duré plusieurs minutes était d'une violence extrême.


Des menaces de mort

Les trois filles, qui sont toutes mineures, agissent aussi sur les réseaux sociaux où elles menacent leur victime sans raison. "Elles ont dit qu'elles allaient cramer ma maison, que j'allais recevoir une balle entre les deux yeux", a raconté l'adolescente. Manon ne doit son salut qu'à un sans-abri qui se trouvait à la gare et à une amie arrivée de justesse. "Je l'avais appelée, car je savais bien qu'elles risquaient de venir à plusieurs car c'est leur habitude. Mon amie a mis son pied juste à temps sinon je recevais un coup dans la tempe et j'étais plus là", a détaillé la victime.

Depuis cette agression, une seule fille a été interpellée. Mais faute de place en IPPJ, l'adolescente a été relâchée sous certaines conditions.

Vos commentaires