En ce moment
 
 

Une étudiante victime de coups et projetée au sol à la sortie d'une école à Liège: l'auteure poursuivie devant le tribunal correctionnel

Une étudiante victime de coups et projetée au sol à la sortie d'une école à Liège: l'auteure poursuivie devant le tribunal correctionnel
©Google Street View

Une étudiante liégeoise âgée de 20 ans a comparu mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre de faits de coups et de destruction commis sur une condisciple. Les deux jeunes filles avaient été opposées dans une altercation très violente qui s'était soldée par une commotion cérébrale pour la victime des coups.

Les faits s'étaient déroulés le 27 novembre 2018 à la sortie de la Haute Ecole de la Province de Liège Léon Eli Troclet à Seraing. Accompagnée de plusieurs autres jeunes filles, la prévenue s'était dirigée vers une condisciple pour l'agresser.

Selon des témoins de la scène, la prévenue avait d'abord tiré les cheveux de la victime pour la projeter au sol et lui adresser ensuite plusieurs autres coups violents.

Dans un geste d'énervement, elle avait aussi volontairement écrasé la paire de lunettes de la victime. Cette dernière souffrait d'une blessure à l'épaule et d'une commotion cérébrale.

Pour expliquer les faits, la prévenue a soutenu devant le tribunal qu'il existait un différend entre elle et la victime, qui lui aurait reproché de "mal la regarder" et l'aurait insultée à diverses reprises. "Elle m'avait donné rendez-vous à la sortie, j'y suis allée", a reconnu la prévenue. Elle a également admis la matérialité des préventions.

Selon le parquet, les faits relèvent d'une immaturité flagrante. "Deux furies se sont déchaînées pour une histoire de regard, il ne faut pas banaliser ces faits", a déploré le substitut en sollicitant une peine de travail de 60 heures contre la prévenue.

La défense a plaidé la suspension du prononcé.

Le jugement sera prononcé le 3 avril.

Vos commentaires