En ce moment
 
 

"Mon neveu était bloqué dans son entrepôt, réfugié au-dessus d'une machine" pendant près de 15h à Trooz

 
 

Les images au réveil sont toujours aussi impressionnantes qu'hier: dans la province de Liège, les intempéries ont été particulièrement violentes, laissant des villages entiers sous eau. Najim s'est retrouvé bloqué dans son entrepôt pendant près de 15h à Trooz, témoigne son oncle via le bouton orange Alertez-nous. Il a pu être secouru ce matin aux alentours de 5h.

"Mon neveu est coincé dans son entrepôt. Il est là depuis hier! L'armée ne sais pas aller le chercher à cause du courant. Il est fatigué et est monté sur une machine en attendant qu'on viennent le chercher", témoignait dans la nuit Luisa, la tante de Najim, via le bouton orange Alertez-nous. Najim s'est retrouvé bloqué tout seul dans son entrepôt à Trooz aux alentours de 15h alors que l'eau commençait à s'infiltrer. Inquiets par la situation dramatique que leur neveu était en train de vivre, l'oncle et la tante de Najim ont tout mis en oeuvre pour alerter les secours, la police et l'armée et leur donner la position de leur neveu, papa de trois enfants et marié. Malgré leur acharnement, le père de famille n'a pu être secouru que plus de 15h plus tard, à environ 6h du matin ce jeudi. 

Il ne restait que 30 cm avant que l'eau ne l'atteigne...

"Il était bloqué dans son entrepôt au niveau de Chateau-Prayon depuis 15h hier, il travaillait lorsque l'eau a commencé à monter", explique Gabriel, son oncle, avant d'enchaîner: "Il ne sait pas nager alors il a de suite installé un clignotement lumineux à l'extérieur du bâtiment pour avertir les secours de sa position et s'est réfugié sur une machine de 2 mètres de haut". Les machines de l'entrepôt étaient son seul espoir de survie: "Il n'y a pas d'étage, il ne pouvait pas faire autrement", témoigne Gabriel. "L'eau est montée jusqu'à 1m70, il ne restait que 30 cm avant que l'eau ne l'atteigne quand les secours sont arrivés", continue-t-il. 

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.

Najim a passé de nombreux appels aux pompiers et aux lignes d'urgence des intempéries pour tenter de les prévenir de sa situation quelque peu problématique. Mais sans succès, les lignes d'urgence ne répondaient pas car trop saturées. C'est finalement grâce à son oncle, sa tante, et sa femme Céline, que les secours ont réussi à le localiser. "Nous avons rejoint sa femme qui était avec l'armée. L'armée n'était même pas au courant et n'a reçu aucun signalement alors que je me suis rendu à la police de Liège pour les prévenir que mon neveu était bloqué", détaille l'oncle de Najim.

Les secours ne savaient pas passer

"Il était assez calme tant que le niveau d'eau n'était pas très haut", explique Gabriel. Mais plus le temps passait et plus Najim s'inquiétait. Ne sachant pas nager, Najim était totalement bloqué. Il a passé la nuit sans eau ni nourriture, réfugié sur une machine à 2m de haut en voyant le niveau de l'eau monter de plus en plus sans s'arrêter. "Heureusement que son GSM va dans l'eau et qu'il avait une batterie sans fil pour recharger son téléphone" pour continuer de communiquer avec sa famille. 

Lorsque les secours ont enfin pu être mis au courant, ces-derniers ne parvenaient pas à secourir Najim qui était toujours dans l'entrepôt, bloqué au-dessus d'une machine. "Les secours arrivaient par des petites routes avec des équipements pas adaptés, ils ne savaient pas passer car il y avait trop de courant", précise Gabriel qui est rassuré que son neveu soit enfin sain et sauf à l'heure où ces lignes sont écrites. "Camions, bateaux... ils ont tout essayé mais ont du attendre le lever du jour pour le secourir", poursuit-il. C'est finalement à l'aide d'un bateau que l'armée est venue en aide à Najim. "Son frère est monté avec les militaires pour l'aider sur les lieux", complète Gabriel. 

Après plus de 15h "en t-shirt et en short" réfugié au-dessus d'une machine de 2m avec de l'eau partout autour de lui, Najim a enfin pu être secouru aux alentours de 6h ce jeudi matin. "Il était en hypothermie", témoigne Gabriel. "On a tous eu très très peur", continue-t-il. 

Najim est maintenant sain et sauf, il a pu se remettre de la nuit mouvementée qu'il venait de passer et se repose à son domicile avec sa femme, confirme Gabriel, rassuré de l'état de son neveu. 

Numéro d'urgence

Un numéro d'urgence a été mis à disposition de la population de Trooz si vous souhaitez être évacué et que vous êtes impacté par la montée des eaux: 04/361.54.11. Par ailleurs, les autorités communales invitent sa population à ne pas sortir de chez elle, et de fermer les robinet d'arrivée de gaz, d'eau et d'électricité. Il est également recommandé de rejoindre les étages avec provisions. 

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires