En ce moment
 

Un camping balayé par un VIOLENT orage à Hamoir: "On se croirait dans un film d'épouvante"

Un violent orage a provoqué de nombreux dégâts sur la commune de Hamoir, en province de Liège, dans la nuit de jeudi à vendredi. La phase communale du plan d'urgence a été déclenchée. Le camping "le Rocher de la Vierge" et ses résidents ont été fortement touchés.

Un orage violent s'est abattu sur la commune de Hamoir et ses environs, en province de Liège, durant la nuit de jeudi à vendredi, avec pour conséquences des toitures et des arbres arrachés, des dégâts aux voitures etc. Le camping "le Rocher de la Vierge", à Comblain-la-Tour, a été particulièrement touché par les rafales de vent et les trombes de pluie. Certaines caravanes sont complètement sinistrées.

"J’ai été réveillé vers 3h30 comme tout le monde dans le camping. Il y avait un orage assez violent avec beaucoup d’éclairs. Il s’est ensuite un peu éloigné pour revenir de plus belle avec une grosse pluie, des grêlons et des énormes coups de vent. On a commencé à entendre des branches tomber partout. Une grosse branche d’arbre est tombée sur ma caravane qui est pas mal abîmée", raconte l'un des résidents du camping au micro de Marc Evrard. 

"On se croirait dans un film d'épouvante", a commenté sur place Michel Legros, le bourgmestre ff. de Hamoir.


"Certains ont eu la peur de leur vie"

Les dégâts matériels sont donc très importants. On déplore également deux blessés. Un jeune s’est blessé au visage avec un montant de tente."Humainement on s'en sort bien. Une dame a aussi été blessée après l'orage et a été hospitalisée pour une fracture du bassin. Une fois que la météo s'est calmée, elle est sortie de sa caravane, mais comme c'était glissant, elle est tombée", a d'emblée spécifié le directeur du camping, André Quoilin.

Ce camping est entouré de forêts et de rochers. Une zone destinée au tourisme de passage se trouve par ailleurs au pied de la rivière. "Beaucoup de branches d'arbres ont volé et sont tombées, des caravanes ont été abîmées. Que dire des personnes qui sont en tente, certains ont eu la peur de leur vie", a souligné le directeur.

"Je suis sorti et on était bloqués entre la porte et le tronc. Alors j’ai commencé à pleurer et on a dû fermer les fenêtres à toute vitesse parce qu’on entendait les grêlons rentrer à l’intérieur de la caravane", raconte un jeune garçon. 

Françoise a eu beaucoup de chance avec son mari. "Nous n’étions pas là, c’est ma voisine de caravane qui nous a prévenus à 3h du matin pour dire qu’il y avait une mini tornade ici et qu’un sapin était tombé sur la caravane. Nous sommes venus pour constater les dégâts", raconte-t-elle. Tout l’arrière de la caravane est totalement détruit et la situation est quasi la même pour ses voisins.


Rassemblés dans la cafétéria

Vers 4h00 du matin, tous les résidents ont été rassemblés au centre du camping, dans la cafétéria, où ils ont pu se mettre à l'abri, se réchauffer et se calmer autour d'une boisson chaude. Ceci à permis aux secours d'effectuer un recensement de toutes les caravanes et des tentes du camping, afin de sécuriser l'entièreté des lieux.

Il a été demandé à toutes ces personnes de rester au chaud, le temps qu'une décision soit prise sur la suite des événements et que le bûcheronnage soit terminé. "Nous sommes confrontés à trois situations au niveau du camping. Certaines personnes ont été mois impactées que d'autres. Certaines pourront rentrer chez elles sans problèmes, tandis que d'autres ont perdu leur véhicule ou se retrouvent avec des dégâts plus ou moins conséquents en fonction des cas", indique le bourgmestre.  

Vos commentaires