En ce moment
 
 

Un commerce sur cinq est fermé dans le centre de Liège: "Tous les beaux commerces s'en vont, il ne reste que les vilains"

 
 

À Liège, un constat est amer. Un commerce sur cinq est fermé, une situation "triste" selon tous les témoins interrogés.  

Pour expliquer cette situation, il y a le Covid et les mois de fermeture, la mobilité compliquée à cause des travaux du tram et les centres commerciaux en périphérie avec leurs parkings gratuits.

"Tous les beaux commerces s’en vont. Il ne reste plus que des vilains commerces", regrette une habitante de la ville.

Une autre raison qui ferait fuir les touristes est évoquée par une autre témoin. "Il y a peut-être un peu d’insécurité aussi malheureusement. Il y a beaucoup de toxicomanes et beaucoup de mendiants qui sont parfois agressifs."

Les autorités de la ville, elles, veulent relativiser ce chiffre de 20% (un commerce sur cinq). "Sur 5546 cellules commerciales, il y en a 912 qui sont vides, ce qui fait 16%", précise l'échevine de commerce, Elisabeth Fraipont. "Et si, sur les 912, on retire 267 qui sont des cellules vides actives c’est-à-dire qui vont être reprises ou qui sont en travaux, nous tombons à un chiffre de 11%", ajoute-t-elle.

Un bien maigre argument qui peine à redonner le sourire aux commerçants. "C’est important de tenir bon et de rester actifs, il faut tenir le temps des travaux du tram et puis ça ira mieux", s’encourage Marie Lambert, propriétaire d'un magasin de jouet.

Il y a 10 ans, seuls 2,8% des commerces étaient vides dans l’hypercentre. Un chiffre qui ne fait que croître au fil des années : 5,8% en 2016, 16,7% en 2019 et 20,9% aujourd’hui.


 




 

Vos commentaires