Un Esneutois profitait de ses deux heures sans bracelet électronique pour commettre des braquages

Un Esneutois profitait de ses deux heures sans bracelet électronique pour commettre des braquages
@BELGA

Sous bracelet électronique, un criminel notoire de la région liégeoise bénéficiait de 2 heures sans surveillance. Un laps de temps suffisant pour que l'homme commette des braquages en série. Lors des derniers faits commis, en novembre 2017, un magasin d'articles pour bébé a été pris pour cible, de même qu'une boutique de scrapbooking, d'un cabinet de gynécologie, et un cabinet comptable.

Tous ont été braqués suivant le même modus operandi: l'homme se présentait avec une cagoule noire et imitait un accent des pays de l'Est, menaçait ses victimes avec un fusil à canon, les séquestrait et les forçait à révéler leur code bancaire, avant de vider leur compte dans une agence et de les libérer une fois l'argent retiré.

Cet homme, prénommé Hugues Charlier est bien connu de la justice. Il accumule les vols à main armée depuis 1992. Vu son long passé judiciaire, la substitut a requis une peine de 12 ans de prison devant le tribunal correctionnel de Liège, révèle ce matin la Meuse.

Vos commentaires