En ce moment
 
 

Un foyer de coronavirus détecté parmi les employés de Swissport Cargo à Liège: 21 employés ont été testés positifs

 

Les mesures de précaution ont été renforcées ces dernières heures chez Swissport Cargo Services, situé à Liège Airport, à la suite de la découverte d'un foyer de coronavirus au sein même de l'entreprise puisque 21 des 50 employés administratifs ont été diagnostiqués positifs, a-t-on appris de source syndicales, confirmant une information de Sudpresse. D'autres employés sont toujours en attente ce lundi de leurs résultats, la liste étant donc susceptible de s'allonger.

Le 4 juin, une employée administrative de cette entreprise, qui emploie au total 150 personnes et qui traite 25% des marchandises passant par l'aéroport liégeois, a été testée positive au Coronavirus. Son employeur, qui n'a pu organiser le télétravail pour des raisons de logistique, a demandé à l'ensemble du personnel administratif d'être à son tour testé. Au total, 21 des 50 employés ont contracté le coronavirus, tous au sein des bureaux administratifs. Aucun cas grave n'a fort heureusement été signalé.

"Dès qu'on a reçu la nouvelle de la personne qu'elle était testée positive, on a averti tout le monde dans les bureaux et on leur a demandé de contacter leur médecin", explique le directeur opérationnel de Swissport Cargo Services Koen Gouweloose. Les employés ont été placés en quarantaine et les locaux désinfectés. 

Gel hydroalcoolique indisponible

Les malades sont restés un temps en contact avec le personnel opérationnel des hangars et des pistes de l'aéroport. Les syndicats avaient pourtant prévenu la direction : "On a essayé de faire en sorte que l'entreprise soit fermée ne serait-ce que 48 heures ou  3 jours. Sur 48 heures, on a les résultats des tests et pouvoir repartir du bon pied", indique Philippe Vannieuwenhuysen, délégué SETCA à l'aéroport de Liège. Ce dernier dénonce une mauvaise gestion de la part de l'entreprise : "À titre d'exemple, ils avaient du gel hydroalcoolique mais à de nombreuses reprises, le gel était vide".

Il semble acquis que le port du masque et surtout la distanciation sociale aient été difficiles à faire respecter au sein de l'entreprise. Cette dernière a cependant été totalement désinfectée la semaine dernière et des mesures de précaution plus drastiques ont été prises, rapportent les syndicats.

Liège Airport, qui dispose d'une cellule de crise COVID, a également renforcé certains "process" en rendant le port du masque obligatoire dans deux postes de contrôle sûreté (B.18 nord et B.44 Sud) où l'usage de gel hydro-alcoolique est lui aussi obligatoire. Des rappels, en matière de distanciation sociale, sont également distillés avec contrôle et amende à la clé en cas d'infraction.

Vols réorientés

"Nous renforçons également nos mesures concernant les visiteurs, lesquels devront être annoncés et bénéficier d'un escorteur attribué. Au poste B.18, le nom de ce dernier devra être connu du visiteur afin de réduire l'attente et permettre le respect de la distanciation sociale", explique le porte-parole de Liège Airport. Les conséquences sur l'activité de l'aéroport sont quant à elle limitées.

Des compagnies aériennes ont été prévenues par Swissport et des mesures de contingence ont été prises. Des vols sont toujours traités prioritairement par Swissport, d'autres le sont par un autre manutentionnaire de l'aéroport liégeois. Certains vols ont quant à eux été réorientés vers d'autres aéroports en attendant que la situation chez Swissport revienne à la normale.

 

Vos commentaires