En ce moment
 

Un habitant de Saint-Nicolas soupçonné d'avoir mis le feu à son appartement alors qu'un "ami" blessé s'y trouvait

Un habitant de Saint-Nicolas soupçonné d'avoir mis le feu à son appartement alors qu'un
Image d'illustration
 

Un habitant de Saint-Nicolas, dans la province de Liège, a été interpellé pour incendie volontaire et tentative d'assassinat à la suite de l'incendie qui s'est déclaré dans son appartement, dans la nuit de dimanche à lundi. L'homme a été mis à la disposition d'un juge d'instruction, a indiqué mardi le parquet de Liège.

Les faits se sont produits peu après 03h00 dans la nuit de dimanche à lundi, dans un immeuble situé rue de la Justice à Saint-Nicolas. L'incendie s'est déclaré dans un appartement du premier étage où se trouvaient le locataire et un ami. Le parquet indiquait lundi qu'ils étaient tous deux sous l'influence de l'alcool ou de produits stupéfiants, voire les deux. Deux couples, dont un avec des enfants, occupaient également l'immeuble au moment des faits.

A l'arrivée des pompiers, le locataire se trouvait nu devant l'immeuble. Selon les premiers éléments, il aurait voulu filmer une casserole en train de brûler, puis aurait jeté de l'eau pour éteindre le brasier, mais en vain. Selon le parquet de Liège, c'est une connaissance du locataire qui a alerté les secours après avoir reçu une vidéo de l'intéressé qui avait filmé sa cuisine en feu. Le suspect a toutefois omis de signaler la présence d'un ami dans l'appartement. Celui-ci a été découvert allongé sur le sol, quasi inconscient. Il présentait, en outre, une plaie en sang au thorax et diverses contusions.

Le locataire, âgé de 31 ans, a été privé de liberté pour incendie volontaire et tentative d'assassinat. Mardi, il a été mis à la disposition d'un juge d'instruction, niant toute intention de mettre fin aux jours de la victime. Il a prétendu avoir accidentellement bouté le feu en allumant une cigarette avec le bec à gaz de la cuisinière. Quant aux blessures que présentait son ami, il ne pouvait les expliquer. La victime, qui ne s'était pas montrée plus loquace, doit être entendue une nouvelle fois.

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos