En ce moment
 

Une jeune fille violée durant 7 ans par son beau-père à Amay n'a pu trouver de soutien qu'auprès de sa grand-mère: l'homme a été condamné

Une jeune fille violée durant 7 ans par son beau-père à Amay n'a pu trouver de soutien qu'auprès de sa grand-mère: l'homme a été condamné
© Belga

Le tribunal correctionnel de Huy a condamné vendredi un Amaytois d'une quarantaine d'année pour des faits de viol sur sa belle-fille, née en 2002. Le quadragénaire a écopé d'une peine de prison de sept ans ainsi que d'une amende de 26.150 euros.


Elle n'a trouvé du soutien qu'auprès de sa grand-mère

Lors d'une audience en mars 2018, la victime, E.D., avait expliqué avoir subi des attouchements de son beau-père pendant une longue période: pénétration digitale ou avec objet, acte sexuel et fellations. Soutenue par sa grand-mère, elle n'a en revanche jamais bénéficié du soutien de sa maman et son grand-père. Celui-ci lui avait cependant fait croire que c'était le cas pendant des mois en l'écoutant sur ces faits. Quant à la maman, elle est restée mariée au beau-père de la victime et vit toujours avec lui actuellement.

Le prévenu a même affirmé que les accusations de sa "fille" étaient une sorte de vengeance par rapport à un autre homme, avec qui elle aurait eu des rapports sexuels. La jeune fille lui en aurait voulu de l'avoir dénoncé. Ce qui ne fut pas le cas, a-t-il ajouté. De bout en bout, il a nié les faits reprochés.


Condamnations

Un expert, désigné à la demande du tribunal, a néanmoins jugé le récit d'E.D. crédible. L'homme a finalement été condamné à une peine de sept ans de prison ainsi qu'à une amende de 26.150 euros. Le grand-père a lui écopé d'une peine de 12 mois d'emprisonnement, avec sursis de cinq ans, et d'une amende de 2.500 euros pour préjudice moral lié à la perte de confiance envers une personne adulte. La procureure du Roi avait demandé l'arrestation immédiate du prévenu, mais le président n'a pas jugé celle-ci nécessaire.

Vos commentaires