En ce moment
 

Une rivalité amoureuse a-t-elle mené à une tentative de meurtre à Polleur?

Une rivalité amoureuse a-t-elle mené à une tentative de meurtre à Polleur?
Image d'illustration

Une dispute entre deux hommes dégénère sur une aire d'autoroute à Polleur.

L'origine du désaccord serait une histoire de rivalité. La compagne de Jonathan l'aurait quitté pour Raphaël. Le 8 mai 2017, les deux hommes, qui ne s'apprécient pas, se reconnaissent sur l'autoroute de Polleur vers 19h, relate Sudpresse. Les conducteurs échangent des gestes insultants. Ensuite, la situation dégénère...

Dans cette histoire, deux versions s'opposent. Il y a celle de Jonathan, propriétaire de la voiture noire. Selon lui, il voulait se garer sur l'aire de repos de Polleur afin de calmer la situation après la scène de l'autoroute. Toujours selon ses dires, Raphaël, conducteur de la voiture blanche, se serait lancé à sa poursuite et aurait foncé sur lui alors qu'il sortait de son véhicule. L'homme légèrement blessé s'est retrouvé en incapacité de travail durant une semaine.

La version de Raphaël est totalement différente... "C’est Jonathan qui m’a obligé à sortir de l’autoroute pour aller sur l’aire de repos de Polleur. Comme il s’est arrêté, je l’ai frôlé en passant, et juste à ce moment, il a ouvert la portière. Je l’ai peut-être heurté. Mais comme il m’avait déjà harcelé et menacé, je suis parti directement à la police pour porter plainte", a confié l'homme à Sudpresse.

Mais pour le ministère public, les dires de Raphaël ne tiendraient pas la route, car il est impossible que l'homme ait été forcé de se diriger vers l'aire de repos car l'espace est très large, de plus, il n'y a aucune justification au fait qu'il ait heurté sa victime. L'homme va devoir comparaître devant le tribunal correctionnel pour tentative de meurtre. Il risque un an de prison. 

Une personne prétend avoir assisté à la scène. "J’ai eu l’impression d’être au cœur d’un film d’action. J’ai vu la voiture noire (celle de Jonathan) se garer lentement et une autre voiture arriver à vive allure au moment où le conducteur de la voiture noire en sortait. Il a foncé vers elle, l’a percutée sur le flanc et heurté le conducteur qui a été projeté au sol, puis a pris la fuite", a déclaré le témoin.

L'avocat de Raphaël remet en doute le témoignage de cette personne... "Comme par hasard Jonathan et lui proviennent tous deux d’Ans, c’est déjà bizarre. De plus, il déclare que mon client a “dû” toucher Jonathan, donc c’est qu’il ne l’a pas vu (...) C’est curieux pour quelqu’un qui a failli être assassiné de revenir sur place après un détour qui prend au moins 20 minutes, et d’encore trouver le prétendu témoin sur place. C’est aussi curieux de la part de Jonathan de n’avoir porté plainte que le lendemain, comme il est bizarre qu’il ne se porte pas partie civile", a jugé Me Troxquet, l'avocat de Raphaël. Ce dernier réclame l'acquittement de son client. Le jugement aura lieu dans un mois.

Vos commentaires