En ce moment
 

Verviers: un homme de 53 ans condamné pour diffusion d'images pédopornographiques

Verviers: un homme de 53 ans condamné pour diffusion d'images pédopornographiques
Image d'illustration

Le tribunal correctionnel de Verviers a condamné vendredi un quinquagénaire à une peine de sept ans de prison ferme pour détention et diffusion de matériel pédopornographique, entre septembre 2015 et septembre 2017, au départ de la prison de Saint-Hubert.

L'homme de 53 ans avait déjà été condamné par le même tribunal en novembre 2014 à cinq ans avec sursis pour moitié pour viols sur mineurs de moins de 10 et 14 ans, incitation à la débauche, attentats à la pudeur, coups et détention de matériel pédopornographique.

Le prévenu avait, à l'époque, nié la plupart des préventions. Le tribunal avait alors décidé, vu le déni, qu'il n'était pas possible de lui faire suivre une thérapie.Il lui était reproché cette fois d'avoir échangé plusieurs photos pédopornographiques avec une personne qui avait suivi sa formation en informatique, mais aussi d'avoir diffusé certaines d'entre elles.

A l'audience, alors qu'il avait nié durant toute l'enquête, il a admis la détention et la diffusion d'une seule photo. Il a également reconnu sa déviance et son attrait pour les jeunes filles, expliquant avoir été abusé dans sa jeunesse.


Des échanges par messages audios interposés

Un volte-face du prévenu qui ressemblait, pour le parquet de Verviers, à une tentative de manipulation au regard d'un rapport d'expertise psychologique de 8 pages décrivant un individu narcissique, psychorigide et manquant d'empathie. Un portrait coloré d'égocentrisme et de paraphilie de type pédophilique.

Le tribunal a stigmatisé cette manipulation de même que la perversité dont le prévenu avait fait preuve envers un ami, l'incitant à satisfaire ses passions en abusant de ses enfants et en organisant des échanges par messages audios interposés ou lui proposant d'avoir des relations avec sa jeune compagne.

Outre les sept ans de prison infligés, le tribunal a décidé de mettre le prévenu a disposition du tribunal de l'application des peines pour une durée de 5 ans.

Vos commentaires