En ce moment
 
 

"Toute bonne nouvelle": Monique a récupéré Clyde, le bouledogue français qu'un couple lui avait volé en pleine rue

®FACEBOOK

Les choses se terminent bien pour Monique. Sur sa page Facebook, elle a confirmé que Clyde, un jeune bouledogue français qui faisait son bonheur (avec sa soeur Bonnie) était de retour. "Toute bonne nouvelle: Clyde est de retour", a-t-elle publié sur le réseau social.

C'est sa voisine Micheline qui a contacté la rédaction de RTL info via le bouton orange Alertez-nous pour signaler l'heureux dénouement de cette mésaventure. "Je me suis pas mal mobilisée en partageant via Facebook sur des groupes, des murs et des évènements, l'annonce le chien de Monique. Et MIRACLE une personne a raporté le chien hier soir (dimanche) à 22h30".

Rappel des faits

Un vol peu commun avait eu lieu la semaine dernière à Trooz, en région liégeoise. Clyde, petit bouledogue français de 8 mois, avait été dérobé en pleine rue.

Comme Monique, 60 ans, le constatait tristement dans les colonnes de SudPresse samedi passé, "depuis que mon mari est décédé (l'an dernier), je n'ai que des ennuis, la vie est injuste". C'est donc suite au départ de son mari qu'elle avait décidé de prendre deux chiens. Deux bouledogues français, un frère et une sœur issus d'une même couvée.

Que s'était-il passé ? "Il était 16h, j'ai ouvert la porte pour que les chiens puissent faire leurs besoins", comme tous les jours. Mais mercredi dernier, ils s'étaient  aventurés à l'avant de la maison, sur la rue. Monique était donc sortie pour les récupérer, tâche peu aisée pour elle qui "souffrait d'un état grippal" depuis peu.

"Ils n'avaient pas l'air méchant"

A ce moment, un camionnette s'était arrêtée et pour proposer son aide. "Ils n'avaient pas l'air spécialement méchant, et puis j'étais un peu perdue". Le couple avait proposé de garder dans les bras Clyde pendant que Monique ramenait l'autre chien, Bonnie.

Mais quand elle était ressortie pour récupérer l'autre chien, tout le petit monde avait disparu.

Le week-end dernier, elle ne pouvait que constater le chagrin de Bonnie. "Ils sont frère et sœur et étaient tout le temps ensemble. Depuis mercredi, elle ne boit plus, ne mange plus, elle est comme défaite. Elle regarde par la fenêtre en pleurant".

Les deux chiens sont donc à présent réunis, entre autres grâce à la mobilisation de la voisine de Monique, Micheline, sur Facebook.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires