En ce moment
 
 

Vols et pillages suite aux intempéries: la bourgmestre d'Esneux annonce une surveillance accrue de la police

 
 

Les conséquences liées aux intempéries qui se sont abattues en province de Liège sont incommensurables. De nombreux élans de solidarité sont à noter dans les différentes communes sinistrées mais certaines personnes en profitent pour commettre des actes malveillants.

La bourgmestre d'Esneux, Laura Iker, a d'ailleurs indiqué que la commune avait formulé mardi une demande au gouverneur de Liège afin d'obtenir l'aide de l'armée. Sur plusieurs communes, des actes malintentionnés sont constatés. "Nous avons demandé au gouverneur l'aide de l'armée car la zone de police à elle seule ne peut pas augmenter ses effectifs qui sont déjà utilisés à leur capacité maximale. Nous sommes dans l'attente d'un retour que l'on espère positif", déclare la bourgmestre.

Mardi soir, une solution, loin d'être optimale, a donc été prise par les autorités pour éviter de nouveaux désagréments : "Une société privée se chargera de surveiller les rues, mais cela n'est pas suffisant pour contrer ce phénomène. Plusieurs vols ont été constatés sur la commune et des gens circulent durant la nuit. Par exemple, l'Office du Tourisme a été saccagé", précise encore Laura Iker.

Une surveillance accrue effectuée par la police

Laura Iker, bourgmestre d'Esneux a eu une réponse, qu'elle a partagée avec ses concitoyens dans le RTL INFO 13h de ce mercredi 21 juillet.

"J'ai une excellente nouvelle. Je peux rassurer tous les tous les concitoyens de la zone de police SECOVA (Chaudfontaine, Embourg, Sprimont, Louveigné, Esneux, Trooz, Vaux-sous-Chèvremont), y compris la commune d'Esneux : il y aura bien une surveillance accrue de la police dès cette nuit et tous les jours qui viennent", a-t-elle expliqué. 

Concernant l'armée, la bourgmestre a également reçu une réponse de la gouverneure : "L'armée est présente sur la commune en nombre, elle a d'autres missions et l'essentiel, c'est qu'il y ait effectivement un service de sécurité qui soit présent sur la commune et ce sera bien le cas, non pas via l'armée mais via la police"

Plusieurs personnes interpellées

Des comportements que l'on retrouve aussi sur la commune de Trooz, où les scènes de dévastation sont indescriptibles : "Certaines personnes agissent sans scrupule et nous avons donc engagé une société pour effectuer des patrouilles durant la nuit. Un couvre-feu, pour une durée indéterminée, est établi de 23h00 à 06h00 pour prévenir des risques de pillage et des dégradations", développe le bourgmestre Fabien Beltran. Des personnes ont ainsi déjà été interpellées.

À Chaudfontaine, des tentatives de vols ont également été constatées, notamment du côté de Vaux-sous-Chèvremont lundi soir. Daniel Bacquelaine, le bourgmestre calidifontain, ajoute que plusieurs personnes ont été surprises par la police : "Cela reste des faits isolés car plusieurs entreprises travaillent durant toute la nuit et cela protège quelque peu les lieux de ce genre de méfaits". Daniel Bacquelaine signale enfin que Chaudfontaine compte environ 4.500 sinistrés sur son territoire et 1900 ménages touchés par les inondations.

A Pepinster, des pillages ont également été observés. Nous vous ne parlions lundi sur RTL INFO.


 




 

Vos commentaires