En ce moment
 
 

A 2 semaines de la célèbre foire agricole, Libramont émet des restrictions sur l’eau: "On doit être prêt"

A 2 semaines de la célèbre foire agricole, Libramont émet des restrictions sur l’eau: "On doit être prêt"
© BELGA IMAGE
 
 

La pluie est attendue ce mercredi. Mais elle ne suffira pas à contrer la sécheresse. 5 nouvelles communes ont décidé, à leur tour, de restreindre la consommation d’eau. Elles sont désormais 7 au total, donc Libramont. A 2 semaines de sa célèbre foire agricole, la commune envoie un toutes-boîtes à ses habitants.

La pluie tombe sur notre pays ce mercredi, mais elle ne suffira pas à remplir les réserves dans certaines communes wallonnes. 7 d'entre-elles appliquent désormais des restrictions concernant la consommation d’eau. À Libramont, notamment, la commune a envoyé un toutes-boîtes aux habitants.

Depuis 2 jours, il n’est plus question d'utiliser l'eau potable pour laver sa voiture, arroser sa pelouse ou remplir sa piscine... L’eau ne doit désormais servir qu’à un usage essentiel. Mais cela n’étonne pas vraiment les habitants, qui ont l’habitude des pénuries en période de sécheresse. "C’est déjà arrivé souvent. Quand ils coupent l’eau, c’est embêtant. Ils l’ont déjà fait", confie une riveraine à notre micro. "Ici, sur Libramont, ça grandit fort vite pour les logements alors à ce moment-là, vous arrivez à un manque d’eau. Je trouve que c’est bien parce qu’il faut ralentir la consommation de l’eau, il y en a qui exagère", dit un autre.

La tuyau d’arrosage est donc interdit jusqu’à nouvel ordre. "Sur une semaine, pour un réservoir, on a perdu 50 mètres cube de production, ce qui représente 25% de production donc ça peut aller très vite", note Vincent Legrand, agent technique communal à Libramont.

Même si on est encore loin des pénuries historiques que la commune a connues en 2020, l’heure est tout de même à la prévention. Surtout que dans une dizaine de jours, la célèbre foire agricole de Libramont débutera. "Ça descend partout, y compris les ruisseaux et compagnies. Nous prévoyons également la foire qui consomme 200 à 300 m3 par jour supplémentaire qui arrive dans 15 jours, nous devons être prêts", affirme Bernard Jacquemin, échevin de l’eau à Libramont.

Et face à ces restrictions, les habitants essayent de voir le verre à moitié plein. Comme Claudy qui arrive à en tirer du positif : "Je n’arroserai pas de toute façon, je serai quitte de tonde comme ça. On fait des économies de l’autre côté."

Libramont poursuit ses efforts pour sécuriser son réseau et créer de nouveaux captages. 


 

Vos commentaires