Après la Flandre, le loup serait-il aussi de retour en Wallonie? "On doit l'accepter, il faut défendre le troupeau", confie un éleveur

Au début du mois de mars, une brebis a été attaquée à La-Roche-en-Ardenne, en province du Luxembourg. Cela pourrait être l'oeuvre d'un loup selon des spécialistes. Des prélèvements ont été réalisés et des tests ADN sont en cours. D'autres traces suspectes ont été observées ces derniers mois. 

Il y a quelques jours, Jean Pêcheur, correspondant du "Réseau wallon du loup" découvre la carcasse d'une brebis égorgée. Les blessures relevées sur l'animal lui font directement penser à l'attaque d'un loup. 

"Il est immédiatement tué par morsure à la gorge. Il n'y a pas d'autres morsures qui sont relevées sur l'animal. Un chien aurait plus tendance à mordre un peu partout", explique-t-il au micro de Christophe Clément et d'Alain Hougardy.  


"L'important, c'est de défendre le troupeau"

Les marques laissées par les crocs sont impressionnantes. Dans la neige, le garde-forestier observe des empreintes de grandes dimensions sur près d'un kilomètre. Des tests ADN menés aux Pays-Bas doivent confirmer qu'il s'agit bien d'un loup. Mais dans le village, ce propriétaire de moutons se fait une raison.

"On doit l'accepter. Il n'y a pas d'autres solutions, il faut défendre le troupeau", déclare Jan Tiebos, propriétaire de moutons.


Un prédateur s'est-il fixé dans la région?

Depuis deux ans, plusieurs traces suspectes ont été signalées dans les villages voisins. Un prédateur s'est-il fixé dans la région? Les habitants s'interrogent. "Je ne crois pas tellement au retour du loup", confie une riveraine dubitative.

Si la présence d'un loup était avérée dans ce coin d'Ardenne, ce serait le 3e individu repéré ces derniers mois en Belgique.

Vos commentaires