En ce moment
 
 

Des petits cinémas de quartier appellent le public à revenir dans les salles: "On doit être à -30, -50% en fonction des séances"

 
 

Le contexte sanitaire n'incite pas les clients à se rendre au cinéma. Pour ce petit complexe presque centenaire de Rixensart, il faut les rassurer. Les cinémas sont aussi sûrs que les transports en commun.

En bientôt 100 ans d’existence, le cinéma de Rixensart a vécu des périodes troubles. Mais la crise sanitaire fait certainement partie des pires moments de son histoire. Port du masque, pass sanitaire… Toutes ces mesures rendent le public réticent. "Je pense qu'on doit être entre 30 à 50% en fonction des films et des séances. Je suis en tout cas très optimiste quant au retour du spectateur. Mais il faut que les choses soient clarifiées et que cette ambiance anxiogène quitte un peu de la planète", nous a confié Alexandre Kassim, gérant de cinémas de quartier.

Pour ramener les clients dans les salles obscures, le gérant a lancé une mobilisation sur les réseaux sociaux. Son message : les cinémas sont aussi sûrs que les grandes surfaces ou les transports en commun.


 




 

Vos commentaires