Le duel des frères Lutgen aura bien lieu à Bastogne: "Quand les deux soeurs Williams sont en finale, elles jouent le match"

Jean-Pierre Lutgen, le patron et créateur d'Ice Watch, fils de l'ancien bourgmestre de Bastogne Guy Lutgen et frère de l'actuel bourgmestre et président du cdH Benoît Lutgen, sera bien "candidat bourgmestre" aux prochaines élections communales. "Je mènerai la liste des citoyens positifs soutenue officiellement par 4 partis politiques : MR, PS, Ecolo et Défi", a-t-il annoncé.

Lors de sa conférence de presse de présentation du projet, il n'a pu échapper aux questions sur son frère. Il a estimé que "quand les deux soeurs Williams sont sur le terrain en finale, elles jouent le match. Je pense que mon frère est un grand garçon. C'est un homme politique féru, costaud, et qui devait s'attendre un jour ou l'autre à avoir quand une compétition sincère et digne de ce nom. Elle va se jouer et puis on verra quel sera le résultat et chacun en tirera les conclusions. Il n'y a quand même pas mort d'homme."


Une liste de tous ou presque contre le cdH

Il sera candidat sur la liste Citoyens Positifs ou C+, regroupant, à l'initiative de citoyens, tous les partis qui seront opposés à la liste du bourgmestre cdH Benoît Lutgen, à savoir, MR, PS, Ecolo et Défi. Être à la tête d'une liste si diverse, tant de gauche que de droite ou écologiste, cela lui correspond très bien selon lui. "D'origine sociale chrétienne, je suis très attaché à la liberté d'entreprendre. Je suis concerné par les problèmes d'écologie et d'écologie politique, et j'ai toujours considéré qu'il fallait aider les plus faibles de la société. Cette liste est on ne peut plus proche de ma personnalité, avec toutes les tendances démocratiques réunies."

Aux dernières élections, la liste cdH avait décroché une large majorité absolue de 17 sièges sur 25, rassemblant un total de 65,3% des voix, soit une hausse de près de 9%. La liste @venir, liste à tendance MR, avec 31,36% des suffrages, avait remporté les 8 sièges restant.


S'il gagne, Benoît Lutgen sera totalement éjecté du conseil communal

En cas d'élection des deux candidats, un seul des deux frères Lutgen pourra siéger au conseil communal. En respect de la réglementation wallonne, l'heureux élu sera celui qui siègera sur la liste qui arrivera première et emportera le plus grand nombre de sièges. Interrogé sur cette possible conséquence familiale, il a répondu clairement : "La première chose qui compte, c'est Bastogne. Sinon, on ne fait pas d'élections et on laisse quelqu'un gagner d'élection en élection."


Convaincu d'avoir sa chance face à quelqu'un qui a récolté 47,5% de voix nominatives

Le défi est grand pour le patron d'Ice Watch : il y a six ans, 47,6% des électeurs bastognards avaient voté nominativement pour Benoît Lutgen. "Si je n'avais aucune chance, je pense que je n'irai pas. On est challengers mais on verra le résultat le 14 octobre", a-t-il cependant assuré.

Jean-Pierre Lutgen est donc convaincu d'avoir sa chance, tous les Bastognards n'étant pas satisfaits du travail du cdH et de Benoît Lutgen. "Y a-t-il une attente de changement à Bastogne ? La réponse est oui", a-t-il tonné, citant par exemple "le décumul, cher à mes yeux". Il a aussi vanté ses qualités: "Il y a déjà un certain temps que j'ai fait sciences politiques. Donc effectivement j'ai une certaine expérience mais en plus de cela, j'ai toujours eu et j'ai toujours de l'ambition pour Bastogne et ses villages. Je pense l'avoir démontré dans des projets concrets."


"Un choix entre deux ou trois belles listes"

Mais pour couper court aux tensions qui pourraient naître avec son frère, Jean-Pierre Lutgen s'est montré élogieux. "Je suis convaincu que c'est une chance pour les électeurs de Bastogne d'avoir un choix de qualité entre deux ou trois belles listes et de formidables candidats et projets sur l'ensemble des listes. Il va y avoir une belle émulation entre les équipes qui fera que ça ne sera pas une élection gagnée d'avance comme on en avait parfois l'habitude à Bastogne."

Enfin, il faut signaler qu'ils sont en réalité deux pour un poste au sein même de sa liste : "Je souhaite laisser le choix à l'électeur et ne surtout pas l'imposer. C'est donc en duo, avec Ludovic Moinet et en accord avec l'ensemble des autres candidats que nous nous présentons tous les deux comme candidats bourgmestres. Il représente le futur de Bastogne", a-t-il annoncé.



Vos commentaires