En ce moment
 
 

Joe se filme à plus de 200km/h: le parquet de Marche ouvre une enquête

Joe se filme à plus de 200km/h: le parquet de Marche ouvre une enquête

Un motard équipé d'une caméra de type GoPro, totalement inconscient du danger, s'est filmé en train de rouler dans les rues de la commune à 160 km/h. Il a ensuite atteint 260 km/h sur une route nationale... Et le tout a été publié récemment sur YouTube. Le parquet a décidé d'ouvrir une enquête.

Joe est ce qu'on peut appeler un "chauffard". Mais, chose étrange, loin de s'en cacher, il publie ses virées insensées sur YouTube, un site de partage de vidéos.

Sa dernière folie: parcourir les rues du village de Nassogne en moto à 160 km/h, avant d'atteindre les 260 km/h dans certaines portions de la route allant jusqu'à la barrière de Champlon. Elle daterait de trois ans, selon les dires de Joe, que notre journaliste Sébastien Prophète a rencontré. "Moi, je ne regarde pas le compteur, je regarde la route", a expliqué Joe. "C'est une machine puissante, donc voilà".

"A 90, c'est comme être à l'arrêt"

"Pour moi la vitesse, bon… Rouler à 90 avec une machine pareille, c'est comme être à l'arrêt". Joe est surpris du nombre d'articles et de réactions sur internet. Selon lui, il n'a mis personne en danger.

Un motard qui ne montre, par ailleurs, aucun regret: "C'est mon style de vitesse… C'est une moto de vitesse. C'est comme avoir une Ferrari et rouler à 20 km/h, ce n'est pas important".

Le parquet de Marche-en-Famenne ouvre une enquête

Peu prudent sur les routes, Joe l'est tout autant sur les réseaux sociaux: son nom complet et son visage sont visible sur son profil YouTube.

Le parquet de Marche-en-Famenne s'est emparé de l'affaire et a demandé l'ouverture d'une enquête au sujet de cette vidéo de 8 minutes. "Ce lundi, j'ai demandé à la police d'enquêter sur base de ce document", a expliqué la procureur du Roi Elisabeth Dessoy. "Nous verrons si l'enquête permet d'identifier avec certitude la personne sur ce véhicule", poursuit la procureur du Roi. "Il s'agit d'identifier les circonstances de lieux, de temps et de voir si cette vidéo reflète bien la réalité. Cette vidéo sert de base à l'ouverture du dossier et à l'enquête. Cette enquête devrait aller assez vite", a-t-elle encore expliqué. 

La police va "tout faire" pour le poursuivre

De son côté, la police parle d'inconscience. "C'est tout-à-fait inadmissible d'avoir des comportements comme celui-là. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir, on va rassembler tous les éléments pour que le parquet puisse entamer des poursuites devant le tribunal de police", a expliqué Marcel Guissard, chef de corps de la zone de police de Famenne-Ardenne.


Vos commentaires