En ce moment
 
 

Julien victime de la vague de cambriolages en province de Luxembourg: "On s’est absenté deux heures et à notre retour..."

La police est en alerte dans le nord de la province de Luxembourg. Depuis le début du mois de novembre, une soixantaine de cambriolages y ont été commis. Des voleurs qui semblent chercher, en priorité, argent et bijoux.

Fin novembre, Julien et son épouse mangeaient au restaurant quand des malfaiteurs se sont introduits dans leur maison. Sur les images d’une caméra de surveillance, on les voit éteindre une veilleuse puis fouiller les tiroirs un à un. Vingt minutes plus tard, ils sont repartis avec des bijoux et une importante somme d’argent.

"On s’est absenté deux heures et à notre retour, quand on est rentré dans la maison, il faisait froid. La porte était ouverte, fracturée. Ils avaient fait leur coup", raconte Julien.

En plus du préjudice financier, ce cambriolage génère chez les victimes un sentiment d’inquiétude. "On a investi dans une alarme au coût assez conséquent. On a mis des loquets à toutes les portes. Malheureusement, on est obligé de faire ça si on veut se sentir un peu en sécurité chez soi. C’est la seule chose à faire", confie Julien.

Plusieurs faits similaires se sont produits dans le quartier et ailleurs dans la commune ces derniers jours. Les voleurs agissent en début de soirée et entrent par l’arrière de l’habitation, parvenant ainsi à tromper la vigilance des voisins.

"Les derniers vols qui m’ont été rapportés ont eu lieu dans le centre de la commune où c’était le marché de Noël ce week-end. Rien n’arrête ces personnes", explique Freddy Arnould, le bourgmestre de Paliseul.

"La méthode utilisée, si c’est une bande locale, est de forcer la porte à coups de pied. Si ce sont des gens de l’Est, automatiquement, ils utilisent la chignole ou le pied de biche, pour forcer les portes ou les fenêtres arrières", précise Vincent Leonard, le chef de la zone de police "Semois et Lesse".

Depuis début novembre, une soixantaine de cambriolages ont été recensés à Paliseul et dans cinq communes voisines (Libin, Bouillon, Bertrix et Tellin). Disposant de peu d’éléments, la police invite les habitants à signaler tout agissement suspect et à prendre les mesures préventives permettant de décourager ou retarder le vol.

Vos commentaires