En ce moment
 

La commune de Bastogne met 175 hectares de bois à disposition de la Fondation Pairi Daiza: avec quel objectif? (vidéo)

La future zone naturelle protégée, imaginée par la Fondation Pairi Daiza, sera plus étendue que prévu. La commune de Bastogne va mettre à la disposition de ce projet 175 hectares de bois communaux supplémentaires.

175 hectares de bois et forêts. Leur propriétaire, la commune de Bastogne, les met à la disposition de la fondation Pairi Daiza. Une parcelle située en bordure des 1.700 hectares du "projet Nassonia bis", deux zones naturelles protégées.

"On va intégrer quelque part le projet au travers de notre propriété communale. C’est un geste pour l’environnement mais nous voulons aussi montrer que nos propriétés servent la cause de la biodiversité", explique Benoit Lutgen, le bourgmestre de Bastogne.

"Plus la surface est importante, plus le projet sera efficace en termes de respect de la biodiversité par exemple", précise Eric Domb, le président de la fondation Pairi Daiza.


Une zone de référence en matière de biodiversité

Dans le domaine forestier de Freyr et désormais sur les terres de Bastogne, le patron du parc Pairi Daiza veut créer une zone de référence en matière de biodiversité. Protéger la nature mais développer son rôle social grâce au tourisme durable. Un projet validé en octobre dernier par le gouvernement wallon.

"Je crois que maintenant, on est dans la phase finale de la rédaction de la convention entre la région wallonne et notre fondation. N’oublions pas qu’on est parti pour des dizaines d’années donc chaque mot est évidemment important", ajoute Eric Domb.

Une fois la convention signée, suivra une période d’étude de deux ans durant laquelle les responsables de ce partenariat public/privé détermineront comment concilier autant que possible, écologie et économie.

Vos commentaires