En ce moment
 
 

Le fauteuil roulant de Léo, 12 ans, VOLÉ alors qu'il mange une glace à Durbuy: "On est fortement choqués" confie son papa

Le fauteuil roulant de Léo, 12 ans, VOLÉ alors qu'il mange une glace à Durbuy:
© www.facebook.com/gerald.vannoote

Atteint d'un handicap moteur, Léo, 12 ans, s'est fait voler son fauteuil alors qu'il mangeait une glace avec ses parents dans une brasserie de Durbuy, jeudi après-midi.

En arrivant à la Brasserie Ardennaise, les parents ont laissé le fauteuil à l'entrée de la terrasse et se sont installés avec leur fils à une table voisine. Les parents dos au fauteuil, le fils affairé à manger sa glace.

Au bout d'une heure, quand ils veulent repartir, ils constatent que le fauteuil a disparu.

"Nous sommes en vacances à Barvaux, et nous avons été visité Durbuy ce jeudi. On a été prendre un petit verre et on s’est installé près d’une table, où il y avait une autre personne à mobilité réduite. Une heure après, quand on a voulu quitter l’établissement, on s’est rendu compte que la chaise roulante n’était plus là", raconte Gérald Vannoote, le papa de Léo. "On était sur la terrasse, à 1m50 de la chaise, qui était dans notre dos. Léo a mangé sa glace et il n’a pas vu ce qu'il s’est passé."


"On allait partout avec cette chaise"

Gerald s'est dit "fortement choqué" car il n'imaginait pas qu'on puisse un jour voler la chaise roulante. "On allait partout avec, en vacances, dans des parcs d’attractions... Et jamais, on ne l’a déplacée. C’est une chaise roulante, ce n’est pas un jouet. En plus, ça coûte très cher. Toute personne à mobilité réduite a droit à une aide au déplacement mais c’est renouvelable tous les trois ans", précise-t-il. "Cette chaise, on l’avait depuis deux ans, donc on n’a pas droit à une nouvelle aide tout de suite. Ce n’est pas loin de 1.200 euros. La maman a été voir dans les autres établissements, sans succès. Les tenanciers de l’établissement ont une caméra qui donne sur la terrasse, et le patron va visionner les images. Malgré toutes nos recherches, on n’a pas retrouvé la chaise."


"Cela fait chaud au cœur"

Un soutien important du personnel de la brasserie a été apporté. Le patron devait visionner les images de ses caméras de surveillance dans la soirée de jeudi.

Un élan de soutien a aussi été observé sur Facebook. Des amis d'amis ont même proposé de prêter un fauteuil à Léo.

La famille a porté plainte ce vendredi matin. "On reste choqués car c’est un enfant de 12 ans qui se bat, qui arrive à marcher alors qu’il n’était pas censé le faire. Il a néanmoins besoin de cette chaise pour l’aider quand il est fatigué. L’élan de solidarité est très bien. Cela fait chaud au cœur."

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires