En ce moment
 
 

Les gîtes sont prisés en Wallonie, mais la règle des 15 pose de gros problèmes: "Tous les jours, on perd des clients"

 

Au sud du pays, les gîtes sont très recherchés cette saison pour passer des vacances pas trop loin de chez soi. Mais l’application des règles imposées par le Conseil national de sécurité pose parfois problème, notamment en ce qui concerne le nombre maximal de personnes dans le même logement.

Depuis mercredi, date du dernier Conseil national de sécurité, Maria Simon, la responsable opérationnelle d’un gîte situé à Francorchamps, rappelle ses clients un par un. Elle vit un véritable casse-tête. "Nous n’avons pas de client. Donc tous les jours, on perd de la clientèle. Soit c’est reporté, soit c’est annulé". Son gîte peut loger une soixantaine de touristes Mais impossible désormais de réduire le nombre des groupes de plus de 15 personnes attendus à partir du 1er juillet.

Impossible pour les groupes de se scinder 

"Mettez-vous à la place des gens, est-ce que vous pouvez choisir 15 personnes avec qui partir?", demande Maria Simon, la responsable opérationnelle d’un gîte situé à Francorchamps. "Non, ils restent chez eux, je ne vois pas d’autre alternative."

D’autant que les contrôles étaient réguliers durant le confinement. "Tous les week-ends, une voiture de la police passait pour me demander de regarder à l’intérieur avec notre accord. Ils regardaient s’il y avait encore des clients ou non."

La plateforme Ardennes-Etapes par exemple, a dû s’adapter. Les grands gîtes représentent plus de 10% des réservations. "On a renforcé de plusieurs personnes notre call-center ces derniers jours, pour pouvoir répondre au maximum au nombre de clients", explique Joris Vandendooren, porte-parole d’Ardennes-Etapes.

Le projet d'une vie mis à mal

Ces annulations risquent aussi d’impacter le tourisme local, alors que l'Ardenne était attendue comme une destination incontournable cet été. "Les marges sur les grands gîtes sont beaucoup plus importantes, le propriétaire perd énormément d’argent", précise le porte-parole. "Souvent, pour ces propriétaires-là, de grands gîtes, ce sont de très gros investissements, ce sont des projets d’une vie parfois!"

Seul avantage : ces annulations devraient libérer plus d’espaces pour les groupes inférieurs à 15 personnes. De bonnes affaires sont donc à prévoir dans les prochains jours.

 

Vos commentaires