En ce moment
 
 

Maltraitance: des chevaux, privés d'eau, saisis à Vaux

 
 

Des chevaux ont été saisis ce lundi après-midi dans une exploitation de Vaux-Noville, un village de la commune de Bastogne. Ces animaux, victimes de maltraitance de la part du propriétaire, se trouvaient dans un hangar.

Les animaux semblent avoir été privés d'eau durant plusieurs jours par leur propriétaire. Ce dernier, très en colère, a dû être maîtrisé par plusieurs policiers lors de la saisie. Il a refusé que ses chevaux et ses ânes lui soient enlevés et placés dans différents refuges. Mais les autorités en ont décidé autrement."On ne peut pas laisser continuer des choses comme ça. Si nous pouvons aider, on le fera de bon cœur", a assuré Henri-Claude Vercruysse, responsable d’un refuge pour animaux, au micro de Sébastien Prophète.

"Un gros problème d’hydratation"

L’homme gardait 150 bêtes dans un hangar. Il s’agit majoritairement de chevaux dont une cinquantaine a été évacuée ce lundi. Les autres le seront plus tard. "Il y avait un gros problème d’hydratation. Le propriétaire avait disparu et donc il y a eu des mesures prises en urgence pour évacuer les animaux. On est venu ici samedi après-midi et on a fait une expertise. Il y a une partie des animaux qui ne sont pas du tout en état et ont besoin urgemment de soins", a expliqué Sylvie Couneson, inspectrice vétérinaire au SPF Santé publique.    

"C’est tout à fait faux, je le jure"

Le mois dernier, l'AFSCA (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) et le parquet de Neufchâteau étaient déjà descendus sur place à la suite de la découverte d'une dizaine d'animaux morts. L’autopsie a révélé d’importants soupçons de maltraitance: une alimentation en eau insuffisante suivie d’une hydratation trop rapide qui entraîne des œdèmes cérébraux. "C’est tout à fait faux. Je le jure", a rétorqué le propriétaire des chevaux, Jean-Louis Ligot.

Ces derniers jours, d’autres chevaux auraient également perdu la vie. Plusieurs procès-verbaux ont été dressés et remis au parquet de Neufchâteau, qui doit déterminer de la suite à donner à ce dossier.


 

Vos commentaires