En ce moment
 
 

Nassogne protège ses buvettes de foot des crues grâce à un dispositif ingénieux

 
 

La commune de Nassogne vient d’équiper la buvette du FC Bande d’un dispositif anti-inondations.

L’été dernier, la commune de Nassogne a été impactée par les inondations. Et le club de football du FC Bande n'a pas été épargné : ses installations avait été ravagées par la montée de la Wamme, rivière voisine directe du terrain de foot.

Résultat : terrain de foot sous eau, boue et déchets transportés par la crue. Mais surtout buvette, châssis, chaufferie, ventilation, sanitaires et vestiaires... tout a été dévasté par les dizaines de mètres cubes d’eau boueuse et des débris les plus divers. L’eau était montée de plusieurs dizaines de centimètres dans le bâtiment. Des séquelles encore visibles aujourd'hui.

Des dispositifs de protection anti-inondations

Pour éviter que pareil cas ne se reproduise, la commune de Nassogne vient de décider d’investir dans des systèmes de protection anti-inondation. Ce qu’on appelle des "batardeaux", développés par une société namuroise, Acquastop. 2 poteaux sont fixés de part et d’autre des portes d’accès au bâtiment, et en fonction des alertes météo, vient s’y fixer une porte amovible en aluminium étanche. Elle est légère et s’installe très facilement en quelques secondes et empêche l’eau de pénétrer dans le bâtiment.

L’installation doit se faire au millimètre près pour n’avoir aucune infiltration d’eau. Le dispositif peut être verrouillé par un cadenas et peut rester en place, même sans surveillance, pendant la trêve du football par exemple. Un dispositif qui a déjà fait ses preuves, pour peu que l’enveloppe du bâtiment soit assez solide. Comme il empêche l’eau de rentrer, la pression est donc maximale sur les murs (avec de l’eau à l’intérieur, la pression s’annule) il est donc nécessaire de faire une analyse au cas par cas.

Nassogne incite ses citoyens à investir pour protéger leur maison des possibles crues et inondations 

Après le terrain de foot de Bande, la commune envisage ces prochains mois d’installer pareilles protections au terrain de foot de Forrières (entouré lui de 2 bras de la Lhomme) lui aussi impacté lors des dernières inondations. Un site qui doit subir d’importants travaux de rénovation avant que les barrières étanches ne soient posées.

Nassogne veut montrer l’exemple et incite ses citoyens à investir pour protéger leur propre habitation. La commune réfléchit actuellement sur la possibilité de débloquer une aide. Parce que le coût moyen pour ce genre de dispositif s'élève à environ 2.000 euros.


 

Vos commentaires