Le policier abattu cette nuit à Spa intervenait sur une dispute: le suspect interpellé est-il bien le tireur?

  • Un policier abattu à Spa cette nuit dans l

  • Policier abattu à Spa: le roi Philippe s

  • Policier abattu à Spa: un ressortissant néerlandais a été arrêté

  • Un policier battu cette nuit à Spa lors d

  • Un policier abattu à Spa cette nuit dans l

  • Que sait-on de l

  • Un policier abattu lors d

  • "C

  • "J

 

La police de Spa est sous le choc. Un agent a été abattu cette nuit dans la rue Reine Astrid. Le suspect néerlandais a été appréhendé.

Vous êtes nombreux cette nuit à nous avoir fait part d'un important déploiement policier à Spa, dont un hélicoptère. "Important déploiement des forces de police en ville, avenue reine Astrid bloquée, policiers avec bouclier stoppant les voitures ... Hélicoptère", nous a notamment écrit Damien via le bouton orange Alertez-nous. C'est en fait un agent de la zone de police des Fagnes qui a été abattu dans la nuit de samedi à dimanche. Les forces de l'ordre ont été à la recherche d'un suspects pendants plusieurs heures.. Selon le ministère de l'Intérieur, les faits concernent une intervention sur une dispute.

Selon Mathieu Langer, notre journaliste sur place, le suspect a été interpellé dans les bois vers 9h30. Il s'agirait de Ivo T. un homme qui aurait entre 20 et 30 ans et d'origine néerlandaise. Il mesure 1m85 et est vêtu de noir. "Le forcené, qui se nommerait Ivo, un ressortissant néerlandais, a pris la fuite et serait, lui aussi, gravement blessé", a précisé notre journaliste. Le parquet de Liège a confirmé cette arrestation. 


Un groupe de Hollandais refoulé à l'entrée d'un café de Spa

Selon les premiers éléments d'enquête, un groupe de Hollandais a été refoulé à l'entrée d'un café de Spa. La police a été appelée à la suite de cette altercation et une patrouille a réalisé le contrôle d'un véhicule dans lequel le groupe se serait engouffré. D'après le parquet de Liège, le policier a été abattu par un des passagers du véhicule. Le conducteur a, lui, déjà été entendu par les enquêteurs. Sous le choc, il n'a pas pu donner de précision sur l'identité du tireur, la scène s'étant passée dans son dos. "Des devoirs d'enquête sont actuellement réalisés concernant la personne interpellée, laquelle sera entendue dans l'après-midi. Nous ne pouvons pas à ce stade confirmer qu'il s'agisse bel et bien du tireur", précise le parquet de Liège. Le policier, qui faisait équipe avec la victime, a répliqué et pourrait également avoir blessé le trentenaire hollandais.


"Visiblement, il était encore sous influence, encore confus"

Malgré l’arrestation du suspect, on ne sait pas encore si c’est lui qui a tiré sur le policier tué.
 Ce qu’on sait, c’est qu’il était sous l’influence de drogue. Notre journaliste Mathieu Col a pu s’entretenir avec les deux policiers qui ont procédé à son arrestation. "L’homme était assis dans le chemin, les policiers lui ont demandé à plusieurs reprises de se rendre. Visiblement, il était encore sous influence, encore confus. L’homme n’était pas armé au moment où il a été arrêté, il n’a pas vraiment opposé de résistance. Il correspond bien à la personne dont l’identité avait été diffusée ce matin, il est effectivement blessé au ventre, mais on ne peut toujours pas affirmer que c’est bien lui qui a tué le policier cette nuit lors du contrôle. Pour l’instant, des chiens pisteurs et des policiers tentent de retrouver l’arme qui aurait pu être abandonnée pendant ces quelques heures de cavale", a détaillé notre journaliste. Pour l’instant, les recherches se concentrent sur la zone du gîte près duquel le suspect a été retrouvé et des bois aux alentours. 

Il faudra aussi déterminer si les autres suspects qui se trouvaient à bord du véhicule sont toujours recherchés ou pas.
 Pour l’instant, la police ne veut rien confirmer, ne veut rien en dire.

Le ministre de la Sécurité et de l'Intérieur a réagi ce matin au micro de notre journaliste Thomas Kinet: 


L'avenue reine Astrid rouverte à la circulation


Le périmètre de sécurité qui avait été établi avenue reine Astrid à Spa, après qu'un policier a été abattu dans la nuit, a été levé vers 10h15, a constaté Belga sur place. L'avenue au centre de la ville thermale a été partiellement interdite à la circulation durant plus de huit heures. Les constatations effectuées sur place par les différents experts devraient permettre de déterminer les circonstances dans lesquelles le policier de 38 ans a été abattu.

Il s'agit du premier agent tué dans l'exercice de ses fonctions depuis le 29 mai à Liège. Ce jour-là, deux policières et le passager d'une voiture avaient été tués dans une fusillade précédée d'une attaque au couteau. L'auteur, Benjamin Herman, avait été abattu par les forces de l'ordre.


Le Roi sur place cet après-midi

Le Roi est attendu sur place vers 15 heures. Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon se rendra également à Spa en cours de journée. Une minute de silence sera observée au Grand Prix de F1 à Francorchamps.  

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires