En ce moment
 

"Il serait temps qu'ils mettent les bouchées doubles!": le chantier de l'Enjambée à Namur prend du retard, Murielle n'en peut plus

A savoir


Murielle Charon est propriétaire de chambres d'hôtes à la Villa Balat à Namur. Tout est fait pour accueillir au mieux ses hôtes venus découvrir la région et ses alentours. Problème: Depuis deux ans, un chantier est en cours à quelques mètres de chez elle. Une passerelle cyclo-piétonne doit relier Jambes et Namur, en traversant la Meuse. Suite à des problèmes techniques, elle ne sera finalement pas terminée avant avril 2019.

Pour Murielle, la situation est devenue de plus en plus compliquée. Celle qui rêve de réceptionner ses visiteurs dans un cadre calme et esthétique désespère. "C'est quand même pas très joli. Au niveau de l'accueil, c'est pas ce qu'il y a de plus valorisant", confie-t-elle. Avant d'ajouter: "C'est un beau projet. Il serait temps qu'on ait un petit coup de pouce et qu'ils mettent les bouchées doubles".

Des complications, un chantier avec près d'un an de retard. Nicolas Yernaux, porte-parole du Service public de Wallonie, est conscient cette situation devenue pénible pour les riverains. "Depuis la mi-octobre, le chantier est à l'arrêt. En cause, des problèmes techniques et plus particulièrement de géométrie. Cela ne veut pas dire qu'il y a des problèmes de stabilité. A l'endroit où l'on a fait les soudures entre les différents éléments de la passerelle, il y a des angles qui se sont formés et qui ne permettent pas une pose harmonieuse du plancher", explique-t-il.

Il faudra attendre le printemps 2019 pour que cette passerelle tant attendue soit enfin praticable. En attendant, des pénalités ont été appliquées à l'entrepreneur. Elles atteignent déjà 230.000 euros.

Vos commentaires