En ce moment
 
 

2,5 hectares de fraisiers endommagés par les intempéries à Spy: "Ces fraises vont pourrir d’ici un jour ou deux"

 
 

Les intempéries à Spy hier soir ont fait de nombreux dégâts. Les agriculteurs et producteurs font aujourd'hui le bilan dans leur exploitation. Les pertes sont très importantes pour certains.

Orages, inondations... Les habitants de Spy et des alentours n'ont pas été épargnés hier soir. Aujourd'hui, les producteurs sont obligés de constater les dégâts dans leur exploitation. C'est le cas d'Eric. Ce producteur de fraises à Jemeppe-sur-Sambre a retrouvé deux hectares et demi de sa production sous eau. Pour l’instant, c'est encore difficile d’évaluer les pertes.

"On constate les dégâts. La récolte est assez endommagée", explique-t-il au micro de Fanny Dehaye. "C’est un quart de l’exploitation. L’eau a traversé hier les tunnels, suite à l’orage. A certains endroits, il y a 20 centimètres d’eau, et ça a abîmé un peu les fraises. Elles ont baigné dans l’eau et c’est tout ce qu’il ne faut pas pour les fraises."

Une partie de la récolte risque donc bien de partir directement à la poubelle. "Ces fraises vont pourrir d’ici un jour ou deux. Donc il faut récolter ce qu’on peut. Demain, on va voir plus clair. On va récolter les plus belles, et les autres on va devoir les jeter."

Et ce n'est pas tout, puisque des maladies pourraient ensuite se déclarer dans l'exploitation. "Il y a deux maladies qui peuvent se développer, et même qui peuvent perdurer et se prolonger encore deux ou trois semaines dans les récoltes futures. Une fois que la maladie a commencé dans la serre, c’est difficile de l’enrayer."

Eric n’est évidemment pas le seul producteur touché. D’autres dans la région le sont également.




 

Vos commentaires