En ce moment
 
 

À Bouge, les citoyens n'en peuvent plus du trafic: "La rue près des écoles ressemble à une Nationale"

Une mobilisation citoyenne a eu lieu cette semaine au sein du quartier du Grand Feu à Bouge, une section de la ville belge de Namur. Une cinquantaine de riverains étaient rassemblés: ils n'en peuvent plus du trafic routier important et croissant. Leur pétition a d'ailleurs récolté 950 signatures.

"On a une rue près des écoles qui ressemble à une Nationale, alors que généralement il y a une Zone 30. Et ça, ça nous pose vraiment un problème", nous a expliqué Fabian Pirard, membre du comité de quartier.

Ils pointent donc du doigt le manque d'aménagements autour de l'école Sainte-Marguerite, les trottoirs trop étroits et les passages pour piétons mal situés. Le village, selon eux, n'est plus adapté au trafic d'aujourd'hui.

Et cela ne risque pas de s'arranger avec le début l'an prochain du chantier sur la chaussée de Louvain. Le trafic sera inévitablement dévié dans leur quartier.

Le comité de quartier réclame une zone 30 près de l'école, la sécurisation des trottoirs et des passages pour piétons, des bandes de stationnement le long de la rue du Grand Feu, des cheminements vélo sécurisés et la mise en place d'un plan de mobilité sur le plateau de Bouge.

La Ville est consciente du problème, la pétition lui a été transmise. Des aménagements sont prévus avant la fin de l'année.

Vos commentaires