En ce moment
 
 

Un bâtiment vide de l'administration wallonne resté allumé, fenêtres ouvertes, PENDANT DES MOIS: "Profondément choqué de cette situation"

Un bâtiment vide de l'administration wallonne resté allumé, fenêtres ouvertes, PENDANT DES MOIS:
© RTL INFO - Alertez-nous
 
 

Le deuxième étage d'un bâtiment vide et pourtant éclairé, c'est ce qu'a constaté Simon à Namur. Selon cet habitant, les locaux qui étaient occupés par le SPW (Service Public Wallonie) à l'arrière de la gare sont restés, pendant de longues semaines, avec les lumières allumées et les portes-fenêtres ouvertes. Dégoûté par ce gaspillage, il nous a contactés.

"J'habite à l'arrière de la gare de Namur juste en face d'anciens bureaux appartenant au SPW (Service Public de Wallonie)", nous écrit Simon via le bouton orange Alertez-nous. D'après le Namurois, ces locaux ont été vidés dans le courant du mois de novembre 2020 et depuis lors, ils restent éclairés. "Depuis le déménagement, les lumières sont restées allumées. Rappelons que les bureaux sont vides depuis plusieurs mois et que nous sommes en hiver. Sans faire de spéculation, cela ne m'étonnerait pas que le chauffage soit également allumé, ce qui est peu efficace pour réchauffer les rues froides." Photos à l'appui, Simon nous montre que les portes-fenêtres de ces locaux au deuxième étage d'un immeuble situé rue de la Pépinière sont restées ouvertes pendant tout ce temps. "On voit les rideaux qui volent avec le vent", nous confie-t-il par téléphone.

© Alertez-nous

"Je n'ai eu aucune réponse"

Inquiet de l'impact environnemental, Simon a tenté de contacter lui-même le Service Public de Wallonie qui occupait cet étage. Après une recherche sur le site internet du SPW, nous avons constaté que c'était la Direction générale opérationnelle de la mobilité et des voies hydrauliques qui s'y trouvait.

"Je n'ai eu aucune réponse, nous explique Simon. J'ai appelé le SPW et ils m'ont dit que ce n'était pas eux qu'il fallait contacter. J'ai alors appelé un service du SPW pour dénoncer les problèmes environnementaux… Ils m'ont dit que ce n'était pas eux non plus."

Souhaitant être entendu, Simon contacte alors le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot. "J'ai fini par lui envoyer un message sur Facebook. Il m'a dit merci de l'avoir contacté, qu'il avait envoyé les services communaux sur place et que le problème était réglé. Mais à mon avis, ils ne les a pas du tout envoyés au bon endroit parce que ce n'est absolument pas réglé, je suis profondément choqué de cette situation", ajoute Simon.

Contacté par nos soins, le cabinet de Maxime Prévot nous assure qu'il s'agit d'un "non-événement" puisque le Service Public de Wallonie a été prévenu et fera le nécessaire. De son côté, le SPW nous a confirmé ne plus louer le bâtiment aujourd'hui. "Néanmoins, nous nous sommes assurés que les portes et lumières soient dorénavant fermées." Des propos qui ont été confirmés par Simon, heureux d'avoir enfin été entendu par le biais de notre rédaction.




 

Vos commentaires