En ce moment
 
 

Andenne: le carnaval des ours à nouveau annulé, les organisateurs prévoient des alternatives

 
 

Le carnaval des ours d'Andenne est une nouvelle fois annulé. En effet, 70 chars, 600 personnes déguisées et 13.000 spectateurs, c'est trop dans le contexte du coronavirus. C'était déjà le cas l'an dernier pour les mêmes raisons.

Le carnaval des ours d'Andenne est annulé pour la seconde année consécutive. La 66ème édition est reportée à 2022. L'événement, programmé à la mi-mars, rassemble plus de 13.000 personnes dans les rues de la cité, des métiers forains avec environ 800 personnes devant l'hôtel de ville et plus de 2.000 participants sur une septantaine de chars. Impossible à organiser dans ce contexte sanitaire... et surtout totalement imprudent, selon les organisateurs.

C'est une grande déception dans la cité des ours, mais tous les carnavals du pays ont été annulés pour les mêmes raisons. Les organisateurs, en concertation avec l'Office du tourisme, planchent sur des alternatives. Une ébauche du programme est déjà dévoilée. Des ours géants habillés aux couleurs du carnaval seront placés dans les vitrines des commerçants. La musique de la marche des ours sera diffusée durant tout le week-end de l'événement. Un char pourrait également circuler dans les rues de la ville.

Une sortie familiale et conviviale

Christian Limet est le président de l'asbl Carnaval des ours. Ce n'est pas la première fois qu'il laisse son costume au placard. En 1982, l'évènement avait également été annulé en raison de la guerre du Golfe. Les masques et les déguisements étaient interdits en ville. Christian Limet "fait l'ours", pour reprendre ses mots, depuis plus de 56 ans. L'Andennais de 67 ans est très impliqué dans sa Ville, aussi dans le milieu du basket. "Cela reste toujours un amusement, mais effectivement, ce sont beaucoup de déceptions et une attente qui devient de plus en plus longue."

Pour les Andennais, le carnaval est une sortie familiale, conviviale, qui fait partie du patrimoine folklorique et culturel de leur ville. Pourquoi l'ours ? Il faut remonter au 7ème siècle. Le grand-père de Charlemagne, Charles Martel, qui habitait à Andennne, a tué un ours géant qui terrorisait les habitants. Il y avait à l'époque énormément d'ours dans l'entité en raison des grottes calcaires dans la vallée de la Meuse. Le symbole de l'ours est donc resté et le premier carnaval digne de ce nom remonte à 1954.


 




 

Vos commentaires