En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: Chantal, gérante d'un car wash, est obligée de fermer… alors que d'autres ouvrent

 
CORONAVIRUS
 

Les centres de lavage de véhicules sont censés être fermés. Mais dans la pratique, il semble que tout le monde n'applique pas la règle à la lettre. Le secteur demande la réouverture des 'car wash' car le risque sanitaire est très faible selon eux.

Beauraing, dans la province de Namur. Nettoyage et coups de chiffons, jamais le car wash de Bernard n'aura été si propre. Bernard espère une réouverture rapide car à ses yeux la fermeture des 'car wash' tombent très mal. "En plus, nous sommes dans les bons mois. Les routes sont sales, les contrôles techniques travaillent, les garages voitures travaillent. Résultat, il faut quand même nettoyer les véhicules."

Le client "ne voit personne et ne sort pas du tout"

Dans le car wash de Bernard, chaque client travaille dans un couloir séparé. Pour Bernard et son épouse Chantal, les règles sanitaires sont donc respectées et c'est encore plus vrai quand le nettoyage est entièrement automatisé.
Chantal détaille: "Le conducteur arrive seul et arrive devant une borne de paiement. Il choisit son programme et paie avec sa carte sans contact. Il avance avec sa voiture et reste toujours dans sa voiture. Le lavage se fait et puis il s'en va. Donc il ne voit personne et ne sort pas du tout."

Régulièrement, la police vérifie que l'installation de Chantal et Bernard et bien fermée. Mais dans d'autres communes, certains car wash continuent de fonctionner tout à fait normalement. "Certains continuent de travailler et profitent de tout ce qui est droit passerelle, etc. Alors que d'autres en ont besoin pour survivre", peste Chantal. 

Dépités, Bernard et Chantal demandent au gouvernement fédéral de revoir sa copie afin de mettre tout le monde sur le même pied d'égalité.

Que va faire le comité de concertation ce vendredi?

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce vendredi 13 novembre ?

 




 

Vos commentaires