En ce moment
 
 

Dans les coulisses des Grottes de Han: Adrien, soigneur au parc animalier, est prêt à intervenir en permanence

Dans les coulisses des Grottes de Han: Adrien, soigneur au parc animalier, est prêt à intervenir en permanence
© RTL INFO

Les coulisses de l'été s'intéressent au Domaine des Grottes de Han. Toute cette semaine, Bel RTL met en lumière les métiers du parc. Des hommes ou des femmes qui travaillent tous les jours pour que votre visite soit une réussite. Portrait d'Adrien Monnoyer, soigneur au parc animalier.

"On va un petit peu checker nos animaux, voir s’ils vont bien, regarder s’ils mangent bien, raconte Adrien. On connait le comportement habituel de nos animaux. Si on voit une différence, on peut déduire qu'il y un souci de santé ou une mise bas".

Dans ce cas, il faut alerter le vétérinaire et le seconder, "éventuellement l’aider dans une intervention, en prenant des notes, en faisant des contentions sur les animaux…", explique-t-il.

Le domaine abrite toute une faune. Des lynx, vautours, loues et même des ours vivent dans les 250 hectares du parc.
"Il y a des conditions de sécurité qui sont très poussées par rapport aux grands prédateurs", indique-t-il. Pas question donc pour les soigneur de baisser la garde.

"Les ours sont placés dans des loges. A chaque fois on vérifie que toutes les trappes soient bien verrouillées. Après, on passe dans l’enclos pour vérifier que tout va bien à ce niveau-là", explique Adrien. "Les ours sont confinés dans leur boxe avant la sortie, poursuit-il. D'où l'intérêt de connaitre nos animaux et leur comportement de base. On est alors apte à détecter toute forme d’agressivité. Il y a des périodes de l’années où on va éviter un contact. S’il y a une mise bas, on va éviter d’aller dans l’enclos pour ne pas déranger la femelle"

L’une des missions d’Adrien, c’est d’éviter le contact direct avec le public, notamment dans la plaine.
"Quand ils sont trop près des gens, on va essayer de les repousser, essayer de sensibiliser le visiteur à garder une certaine distance par rapport à l’animal parce que ça pourrait entraîner des dangers pour l’animal et le visiteur".

Le métier de soigneurs n’a pas d’horaires. Il faut être prêt à intervenir en permanence.
"Si jamais on a un problème durant la nuit avec les ours, on peut potentiellement être appelés. Qu’il vente, neige ou pleuve, c’est un travail qui doit être fait", déclare-t-il. Un travail ou plutôt une passion pour la nature et ses habitants. 

Vos commentaires