En ce moment
 
 

Des rues transformées en torrents à Dinant: le bourgmestre dresse un premier bilan

  • Inondations: de véritables torrents de boue ont déferlé hier soir à Dinant

  • Inondations%3A%20le%20bilan%20humain%20et%20mat%C3%A9riel%20%C3%A0%20Dinant

  • Des%20routes%20arrach%C3%A9es%20et%20quatre%20personnes%20relog%C3%A9es%20apr%C3%A8s%20les%20inondations%20%C3%A0%20Dinant

  • Inondations%20%C3%A0%20Dinant%20ce%20samedi%20soir

 
 
 

Des dégâts matériels "conséquents" ont été constatés à Dinant après les inondations qui ont frappé la ville samedi, a indiqué le bourgmestre Axel Tixhon dans la soirée. Aucune victime n'est pour l'instant à déplorer.

>Les orages se sont abattus sur la province de Namur: "C'est la catastrophe"

Des routes ont été arrachées dans les rues Philippeville et Cardinal Mercier et des voitures emportées par les flots, tandis que l'eau a pénétré certaines maisons. "Ce sont de véritables torrents qui ont dévalé rue de Philippeville, route de Philippeville, rue Cardinal Mercier et Rue Fétis. Cela a été bref mais extrêmement violent. La cellule de crise a été réunie afin de coordonner l'intervention des services de secours", a assuré le bourgmestre, tandis que la protection civile a été appelée en renfort pour évacuer les débris et véhicules sinistrés.

"Les secours sont intervenus rapidement, mais le paradoxe est que le poste de pompiers se trouve dans la zone sinistrée. Donc pas mal de véhicules ont été touchés. On a craint que des personnes soient restées bloquées dans leur véhicule, mais les interventions ont permis que tout le monde puisse s’en sortir. Il y a énormément de dégâts matériels. Les routes sont fortement impactées. Des caves et rez-de-chaussée ont sans doute été inondées. 3 passages à niveau ainsi que des voiries ont par ailleurs été bloqués", a-t-il ajouté à notre micro.

Et d'ajouter: "Cela a été tellement vite. C’était tellement violent. Je me suis tout de suite rendu dans les endroits qui avaient été impactés la semaine passée et l’eau est revenue sur la route sans entrer dans les maisons. Cette fois, on s’est retrouvé dans une autre zone. C’est absolument violent, mais on n’est pas dans les proportions qu’on a pu connaître à Esneux. Cette violence est choquante."


Les services communaux vont veiller à identifier les besoins urgents des riverains touchés dès dimanche matin et à accompagner au mieux les personnes sinistrées dans leurs démarches. Dans l'intervalle, quatre personnes ont dû être relogées.

Les travaux de déblaiement ont duré toute la nuit

Les travaux de déblaiement des voiries à Dinant ont duré toute la nuit de samedi à dimanche et se poursuivront encore dimanche.

"Le personnel communal disponible a été rappelé et on a reçu l'aide de quelques indépendants. Une vingtaine de camions ont déjà évacué des gravats et il a aussi fallu gratter toute la boue sur la chaussée", a exposé le premier échevin Robert Closset. "On a aussi temporairement replacé des déblais là où la route s'est arrachée pour pouvoir accéder aux habitations car des personnes âgées de ce quartier ont besoin de soins", a-t-il poursuivi, ajoutant que la ville avait également besoin d'aide pour déboucher les avaloirs sur les routes communales et régionales.

L'eau de distribution est par ailleurs coupée sur la rive gauche de la Meuse. Un robinet d'eau potable est disponible dans la cour de l'Hôtel de Ville. Les services communaux sont également mobilisés pour en distribuer aux personnes qui ne peuvent se déplacer. Les élus communaux doivent se réunir en collège ce dimanche matin à 10h00, a par ailleurs indiqué le premier échevin.


 




 

Vos commentaires