Dramatique accident de kayak à Dinant: un jeune homme décède après s'être retourné avec son embarcation

Un homme, né en 1989, a été victime d'un accident de kayak samedi en début d'après-midi à hauteur de Pont-à-Lesse, dans l'entité de Dinant. Il est décédé des suites de ses blessures, indique le parquet de Namur en fin d'après-midi. Son kayak s'est retourné pour une raison indéterminée alors qu'il naviguait sur la Lesse. L'homme a perdu connaissance et s'est noyé. Il a été emmené vers le CHU Dinant-Godinne après l'intervention des pompiers et des plongeurs de Dinant. "Il n'y a personne d'autre en cause, c'est purement accidentel. Il s'agit d'un néerlandophone, il est décédé vers 15h00", a précisé le parquet de Namur.


"Il serait resté bien 5 à 10 minutes en dessous avant qu’une personne intervienne pour le sortir de l’eau"

Le jeune homme aurait emprunté une mauvaise voie, pourtant signalée. Rapidement, il se serait retourné. David, campeur sur le site, est arrivé quelques minutes plus tard. "Apparemment, il s’est retourné et il serait resté bien 5 à 10 minutes en dessous avant qu’une personne intervienne pour le sortir de l’eau. Dès qu’il a été sorti de l’eau, on lui a fait un massage cardiaque jusqu’à ce que les secours arrivent", a-t-il raconté au micro de Julien Crête pour le RTLinfo 19H.


Le gilet de sauvetage pas obligatoire

Dépêchés sur les lieux, les secours et les équipes de plongeurs ont agi dans l’urgence, notamment pour identifier la victime. Selon les premières indications, le jeune homme ne portait pas de gilet de sauvetage, ce qui n’est pas obligatoire, mais pour Nicolas Pitance, gérant d’une société de location qui n‘est pas impliquée dans l’accident, c’est pourtant indispensable. « Aujourd’hui, exceptionnellement, nous l’avons imposé à toutes et à tous parce qu’il fait encore un peu frais le matin, la Lesse est encore assez froide », a-t-il détaillé face à la caméra de Guillaume Houssonloge.

Des travaux venaient d’être effectués sur le barrage concerné. Certains contrôles devraient être réalisés prochainement.

Vos commentaires