Il surprend des personnes en flagrant délit de dépôt de déchets verts à Dinant et décide de faire justice lui-même

Il surprend des personnes en flagrant délit de dépôt de déchets verts à Dinant et décide de faire justice lui-même

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné, jeudi, un pépiniériste de la région de Walcourt à une peine de quinze mois de prison avec sursis. Il était poursuivi pour des faits de coups, de menaces et d'outrages commis en mai 2018.

Victime de dépôts clandestins d'immondices sur son terrain, ce dernier a voulu se faire justice lui même lorsqu'il a pris, le 18 mai 2018, trois personnes (un homme et deux femmes) en flagrant délit de dépôt de déchets verts. Il a bloqué leur véhicule avec le sien avant de le griffer avec sa fourche. Tout trois ont ensuite été victimes de violences physiques. L'homme a reçu une gifle, une des dames a été poussée au sol tandis que la troisième a reçu un coup de manche de fourche.

"Ils étaient sur mon terrain et ne voulaient pas partir. Cela fait treize ans que ça dure. A chaque fois, on me dit 'ce n'est pas moi, c'est quelqu'un d'autre' ", avait expliqué le prévenu à l'audience. Quelques semaines plus tard, des policiers de la zone Flowal ont été outragés alors qu'ils s'étaient rendus au domicile du prévenu pour l'entendre sur ces faits. L'un d'eux, par crainte, a sorti son arme. Dans son jugement, le tribunal a tenu compte de l'absence de remise en question du prévenu "qui a adopté à l'audience une attitude arrogante et qui reste persuadé qu'il peut faire la loi sur sa propriété."

Vos commentaires