En ce moment
 

L'école d'agriculture de Ciney propose un menu végétarien: "C'est qu'ils ne croient plus en l'avenir"

L’école d’agriculture de Ciney propose des menus végétariens à la cantine. Ça fait tache pour certains parents d’élèves. Ils considèrent que l’école n’est pas en accord avec la formation qu’elle donne et ils y voient une discrimination. Les menus végétariens sont proposés une fois par mois.

C’est une cantine scolaire comme il y en a des dizaines en province de Namur. Comme dans toutes les écoles provinciales, le menu est composé deux mois à l’avance. "Le lundi, c’est une pièce de bœuf. Le mardi, c’est du poisson. Le mercredi, c’est le repas végé qui est donc maison, comme l’explique la cuisinière de l’école. C’était un steak végé à base de lentilles et de légumes. Le jeudi, c’est un rôti de porc au jambon. Le vendredi, c’est une cuisse de poulet."

Mais un intrus s’est glissé dans cette liste: le repas végétarien. Et comme c’est une école d’agriculture, certains éleveurs s’insurgent. C’est le cas de Ruddy Lambert: "Ce qui nous a choqué dans une école d’agriculture, c’est qu’on ose dire aux fils et filles d’agriculteurs producteurs de viande « peut-être que pour la santé c’est pas bon de manger ce que vos parents font ». C’est ça qui nous dérange le plus."


Une assiette équilibrée

Le menu végétarien s’intègre dans un programme d’alimentation saine et durable mené par la province de Namur depuis 2009 y compris à l’école d’agronomie et des sciences de Ciney. Anne Baugnet est la responsable cuisine de l’établissement, elle explique: "Nous essayons de mettre en place les critères essentiels que sont l’assiette équilibrée au niveau de la santé, le fair-trade, le local, le bio et également le végétarien." Jean-Philippe Georges, lui est éleveur, il se demande pourquoi imposer ça. "C’est qu’ils ne croient plus en l’avenir de l’agriculture s’ils commencent à mettre deux jours par mois du végétarien, c’est qu’ils ne croient plus en l’avenir."

Les agriculteurs demandent donc que de la viande soit également proposée le jour du menu végétarien. Une réunion est prévue dans les prochains jours avec les responsables provinciaux namurois en charge de l’éducation.

Vos commentaires