En ce moment
 

La sécheresse fait beaucoup de dégâts au golf de Mazy: "C’est désespérant de voir ça", confie Jean (vidéo)

Nous avons déjà parlé des conséquences de la chaleur sur les pelouses. C'est un vrai problème pour les terrains de golf qui misent tout sur la qualité impeccable de l'herbe sur le green. La sécheresse a fait beaucoup de dégâts sur les parcours.

À Mazy (Gembloux), un terrain de golf a été brûlé par la chaleur et le soleil et des fissures apparaissent dans le sol. Le responsable du golf constate impuissant l’étendue des dégâts.

"Si vous avez déjà vu le terrain dans les conditions normales, c’est désespérant d'observer maintenant ce qu’il est devenu après tous les soins des jardiniers. Tout leur travail est mis à mal, c’est vraiment très dur", confie Jean Jottrand, l’administrateur du golf de Falnuée, au micro de notre journaliste Sébastien Prophète.

Impossible d’arroser les 60 hectares de parcours. La priorité est de préserver autant que possible les zones principales.

"On risque d’avoir une pénurie d’eau"

"En 30 ans, c’est l’année la plus sèche qu’on ait jamais eue. L’arrosage fonctionne plusieurs heures par nuit. On n’a pas le choix et il ne faudrait pas que cela dure encore trop longtemps, car on risque d’avoir une pénurie d’eau", poursuit Jean Jottrand.

Cette météo exceptionnelle contraint les golfeurs à adapter leur jeu, car le sol est plus dur. La crainte des propriétaires est que cette période de sécheresse se prolonge. "On n’est pas préparé à ça, on n’a pas les équipements pour", ajoute le responsable du golf.

A pied, pas de restrictions imposées aux joueurs mais quand le soleil est intense, il est pour l’instant interdit de circuler en voiturette pour ne pas détruire la pelouse.

Vos commentaires