En ce moment
 
 

Le curé de Loyers avait aussi une famille... en Suisse

 
 

Le curé de Loyers, Edouard Kabongo, qui est poursuivi pour faux et usage de faux, escroquerie, fausse déclaration pour obtenir des aides et usurpation d'identité menait aussi une vie parallèle en Suisse, indiquent mercredi les éditions de Vers L'Avenir. Les portes du presbytère de Loyers ont été badigeonnées d'insultes lancées à son encontre.

Edouard Kabongo, curé à Loyers, a été placé sous mandat d'arrêt le 31 mars dernier. Les enquêteurs namurois ont découvert à la suite d'une dénonciation que le prêtre de Loyers n'était pas que curé. Il partageait, en effet, sa vie sous une autre identité avec une femme et des enfants et émargeait au CPAS. Il était domicilié à Malines. Le curé passait de paroisse en paroisse avec des fortunes diverses et son manège aura duré plus de dix ans.

Edouard Kabongo a reconnu trois enfants et des rentrées financières pour ses occupations de prêtre, ses allocations du CPAS ainsi que certains revenus issus de prestations comme assistant social et professeur de religion.

L'enquête réalisée à son sujet a révélé que le curé menait aussi, sous une autre identité, une vie en Suisse qu'il partageait avec une autre compagne et d'autres enfants.





 

Vos commentaires