En ce moment
 
 

Les conducteurs namurois redémarrent moins vite aux feux rouges? "Ils sont LENTS, ce n'est pas une légende"

Les conducteurs namurois auraient tendance à redémarrer moins vite aux feux rouges... Constat dressé par le Service public de Wallonie et rapporté par la Dernière heure. Il s'agit de quelques secondes qui pourraient avoir des conséquences sur la fluidité du trafic.

Les namurois sont réputés lents. Quand le feu passe au vert dans la Capitale wallonne, les conducteurs mettraient 2 à 3 secondes de plus qu’ailleurs pour redémarrer.

"Dès que le feu passe au vert, les Bruxellois passent au feu directement. Les Namurois sont lents, je pense que ce n'est pas une légende", déclare Erwin Marchal, Ingénieur à la direction des routes du Service Public de Wallonie (SPW). "Pour ce feu rouge-ci en tout cas, si on attend plus de trois secondes, le feu repasse très rapidement en phase de rouge, considérant que la file est vide", explique-t-il.

Une réputation injustifiée à en croire les automobilistes namurois. "Pas du tout !", s'exclame une conductrice. "Certains sont dans les nuages, d'autres sont très rapides", constate une autre. "Je ne pense pas qu'il y ait une différence à Namur, Liège ou ailleurs", estime un homme. 


Autre constat : dans les files, les Namurois laisseraient trop d’espaces entre les véhicules

"Certaines personnes se disent 'je suis bloqué, à quoi bon m'énerver, je vais avancer très lentement'. Ils laissent parfois 50 ou 100 mètres devant eux mais ils oublient qu'ils sont en train de créer une file derrière eux qui va remonter peut-être jusque dans un rond-point, lequel peut se bloquer et engluer un autre rond-point", raconte Erwin Marchal.

Pas trop vite tout de même ! Le Service public de Wallonie prévient : il faut trouver le bon équilibre entre fluidité du trafic et douceur de vivre namuroise.

Vos commentaires