En ce moment
 

Les Namurois peuvent désormais acheter un vélo électrique et bénéficier d'une remise de 200 euros

Malgré le froid qui persiste, de nombreuses personnes ont fait le déplacement jusqu'à la citadelle de Namur, ce dimanche matin. Tous ont répondu présents à une opération lancée par la province.

A partir de ce dimanche 18 mars, la province propose aux Namurois d'acheter un vélo électrique en bénéficiant d'une remise de 200 euros. Une façon de promouvoir les moyens de locomotion durables. 

Pour convaincre les clients potentiels, Philippe Willems, responsable d'un magasin de vélos les emmènent sur la route. Un parcours d'un kilomètre est organisé afin de découvrir les sensations particulières du vélo électrique. "J'aime me promener dans la région des Landes et comme il y a beaucoup de côtes dans les environs, ce vélo est impeccable", témoigne un client.


"Faire du vélo est parfois fastidieux"

"Certaines personnes ne sont pas très sportives. Pour elles, faire du vélo est parfois fastidieux ou difficile. Le vélo électrique ouvre la porte à ces personnes là", confie Philippe Willems au micro de Sébastien Prophète et d'Aline Lejeune. 

La province a joué les intermédiaires entre les habitants et les commerçants namurois. Pour un achat d'au moins 2.000 euros, une réduction de 200 euros est accordée. Elle est valable dans 25 magasins spécialisés jusque fin avril.


Un impact sur la mobilité et sur l'environnement 

Pour un vélo électrique classique, il faut compter entre 2.000 et 3.000 euros. L'opération de séduction vise principalement les trajets entre le domicile et le lieu de travail. "C'est une pratique quotidienne donc ça a un vrai impact sur la mobilité et sur l'environnement", explique Hubert Raeymaekers, responsable de la cellule environnement de la province de Namur. 

Certains regrettent les 500 euros de réduction négociés dans un premier temps avec l'importateur du Hainaut. Sous la pression des commerçants namurois, la province a changé de formule. En 2016, 39,2% des vélos vendus en Belgique étaient électriques. 

Vos commentaires