En ce moment
 
 

Les sangliers provoquent de gros dégâts à Floreffe: les autorités communales prennent une décision pour éradiquer ce phénomène

 
 

En Wallonie, la commune de Floreffe va étendre son territoire de chasse d'une centaine d'hectares. Il s'agit d'endiguer la prolifération des sangliers... Des mammifères qui causent pas mal de dégâts dans la région.

Cela fait deux ans que les champs de Marc Rémy, agriculteur à Floreffe, sont complètement abîmés par le passage des sangliers. L'homme déplore les dégâts devant notre équipe de journalistes: "C'est désolant parce que c'est la deuxième année ici et qu'on a vraiment l'impression de travailler pour rien. Si c'est pour se battre avec les sangliers tous les jours, c'est vrai qu'on en a marre.."

Ces dégâts occasionnent de grosses pertes: "L'herbe c'est vraiment notre culture principale pour nourrir les animaux, et si on n'en a pas, il faudra compenser avec l'achat de nourriture. C'est un problème", regrette l'agriculteur.

La commune a donc décidé d'agrandir ses zones de chasse pour éviter cette prolifération. Les chasseurs pourront oeuvrer en battue et à l'affût dans toutes les zones boisées, soit sur 107 hectares supplémentaires.

Magali Deproost, échevine de l'environnement, dans la commune de Floreffe détaille cette décision: "Les sangliers se retrouvent dans des zones comme à Floreffe où historiquement ils n'y étaient pas. Là, ils sont en grand nombre, dans des bois qui étaient chassés et d'autres qui ne l'étaient pas. Il a donc fallu élargir le territoire pour être sûr qu'on puisse les chasser partout."

Les autorités entendent davantage communiquer avec la population sur les zones de chasse en question. Une nouvelle réglementation a été signée pour un bail de neuf ans.




 

Vos commentaires