Les travaux du palais de justice de Namur se terminent: des retards CONSIDERABLES annoncés dans certains dossiers

Fermés depuis le premier décembre, les étages du palais de justice de Namur pourraient rouvrir dans les prochains jours. D'importants aménagements y ont été effectués afin de garantir la sécurité des lieux.

Les étages du palais de justice de Namur étaient considérés comme une source de danger mortel pour ceux qui fréquentent les lieux. Des travaux ont donc été réalisés d'urgence, et ces étages sont inaccessibles depuis le premier décembre.

Bonne nouvelle: ces travaux sont à présent terminés. Ils concernaient le système électrique, les alarmes incendies ou encore les infiltrations d'eau, autant de points faibles qu'il fallait corriger pour éviter un drame dans le futur. Les travaux ont cependant provoqué d'énormes retard dans les dossiers judiciaires.

Jusqu'ici, 30 magistrats étaient en chômage technique. 20 autres travaillaient à domicile. Problème: ils n'ont pu emporter qu'un nombre restreint de dossiers, ce qui peut engendrer des retards conséquents pour les personnes concernées par les dossiers restés au palais. "Nous avons les dossiers qui étaient dans nos bureaux au moment où nous avons appris la fermeture", explique Régine Cornet d'Elzius, Première substitut du parquet de Namur, section Jeunesse. "Ceux-là, nous les avons prix, tant mieux pour eux, mais pour les autres, si les PV d'enquêtes sont arrivés la semaine d'après, nous n'y avons pas accès".

Les commissariats accumulent ces procès verbaux et, compte tenu de la situation, n'envoient que les documents urgents vers le palais de justice de Namur. L'urgence est donc de retrouver les locaux au plus vite, si possible avant les fêtes. Sans quoi, les choses pourraient très mal tourner.

"Si nous rentrons au-delà du 7 janvier, je ne peux plus répondre de rien", explique Vincent Macq, Procureur du Roi de Namur. Il faudra près d'un an pour rattraper le retard accumulé. 

Vos commentaires