En ce moment
 
 

Namur: des arbres ne résistent pas à le force des vents

 
 

La région namuroise a été touchée par les intempéries qui ont provoqué l'annulation de plusieurs camps scouts. Ceux installés ont dû plier bagage: les tentes ne résistaient pas à la force des vents. Les chaussées ont dues être évacuées car des branches se sont retrouvées sur le sol après la tempête.

Plus de 140 jeunes issus de mouvements de jeunesse qui campaient dans la région de Rochefort ont dû être relogés après les orages. "Tout s'est bien déroulé et personne n'a été blessé", a indiqué le bourgmestre de Rochefort, François Bellot. "Nous avons reçu les premiers appels vers 23h. En quelques minutes à peine, des tentes avaient été éventrées ou carrément emportées par la tempête", a commenté François Bellot.

"Environ quarante jeunes de Wavre qui campaient à Villers-sur-Lesse ont été hébergés dans un château de la donation royale. Une soixantaine de jeunes de Bruxelles ont été hébergés dans le vestiaire et la cafétéria du club de football de Han-sur-Lesse, une trentaine de jeunes de Fernelmont qui avaient établi leur camp à Belvaux ont été hébergés dans la salle communale de Belvaux. Ils ont été rejoints par une quinzaine de plus jeunes", a détaillé le bourgmestre. Les scouts de Bruxelles rentraient chez eux ce dimanche. Les autres ont regagné leur camp après avoir remis en état leurs tentes.

Les pompiers de Rochefort ont été sollicités pour une trentaine d'interventions notamment pour des arbres sur les chaussées et des câbles électriques qui menaçaient de tomber. Certains villages ont connu des coupures d'électricité entre 2h et 5h du matin et un mini tourbillon au parc des Roches à Rochefort a causé quelques dégâts sur des voitures. Il n'a pas été nécessaire de déclencher le plan communal d'urgence.

Felenne aussi touchée

Les chefs scouts d'un camp installé dans le village de Felenne (Beauraing) procédaient dimanche à la mi-journée au rangement et au démontage des tentes (ou ce qu'il en reste), après avoir évacué tout le camp dans la nuit de samedi à dimanche à la suite des orages qui se sont abattus sur la région. Les quelque 300 scouts qui occupaient le camp ont été ramenés chez eux, en Flandre.

Samedi, vers 22h45, les pompiers de Beauraing ont été appelés car les scouts avaient été victimes des intempéries. "Une grande partie de leurs tentes avaient été soufflées. Ils se sont retrouvés dans le noir en pleine nature, sans leurs affaires, juste en pyjama. C'était des enfants entre six et dix ans. On a aussitôt convoqué le bourgmestre, Marc Lejeune. Les quelque 300 scouts ont été évacués par des bus de la commune vers l'Institut Notre-Dame Ecole des Frères. Là, on leur a fourni des couvertures, des sacs de couchage, de l'eau et de la nourriture. Des bus sont venus les rechercher ce matin pour les ramener chez eux, en Flandre", a expliqué le commandant des pompiers, Marc Léonard. Aucun blessé n'est à déplorer.

Les pompiers de Beauraing ont dénombré une quarantaine d'interventions depuis samedi en soirée. Dimanche à la mi-journée, ils intervenaient toujours pour déblayer certaines voiries où des branches sont tombées ou encore pour bâcher des toitures.

En région namuroise toujours, à Belgrade, des branchages ont été arrachés par la violence du vent. Ce qui a valu à Nicolas, un internaute, la mauvaise découverte que vous pouvez voir ci-dessous : "Voilà le résultat de la mimi tempête que l'on vient de vivre et ma voiture touchée".


 

Vos commentaires