En ce moment
 
 

Patrick, gérant d'un magasin à Dinant, révolté: "Des jeunes ont volé la carte bancaire d'une dame âgée qui a fait un malaise"

Patrick, gérant d'un magasin à Dinant, révolté:
 
 

Le gérant d'un supermarché à Dinant a décidé de relayer un vol qu'il juge particulièrement interpellant. Une septuagénaire a été dépouillée de sa carte bancaire alors qu'elle se trouvait à la caisse. La police locale confirme qu'une enquête est en cours.

"Cela n'est pas permis de s'attaquer à une personne dans cet état", déplore Patrick via notre bouton orange Alertez-nous. Ce gérant d'un supermarché à Anseremme (Dinant), en province de Namur, nous a contactés pour relayer un vol dans son commerce qui l'a particulièrement interpellé. "Des vols à l'étalage dans le magasin, il y en a tous les jours, c'est un fléau. Mais dans ce cas-ci, le vol était plus agressif vis-à-vis de la victime."

Les faits remontent au 1er novembre en milieu d'après-midi. "Vers 16h, une vieille dame âgée d'une septantaine d'années et handicapée faisait ses courses", raconte Patrick. "Ce jour-là, c'était mon épouse qui travaillait à la caisse. Quand la dame était en train de payer avec sa carte bancaire, il y avait trois jeunes, deux garçons et une fille. L'un d'entre eux a laissé tomber un livre à terre pour la distraire et pour qu'elle détourne son regard. Ils ont ainsi veillé à voir son code car elle l'avait déjà tapé", assure le gérant du magasin.

"Ma femme a crié et ils sont partis en courant"

"Ensuite, il y en a un qui lui a piqué son portefeuille. Quand la femme l'a vu, les jeunes l'ont bousculée. Ma femme a crié et ils sont partis en courant. Et la dame n'avait plus de portefeuille, plus de carte, plus rien. Suite à cela, elle a fait un malaise, on a dû la coucher dans le bureau. Elle ne savait plus où elle était", relate Patrick. 

Visiblement, l'épouse du commerçant a rapidement réagi pour avertir les forces de l'ordre. "Quand il y a une agression ou une tentative de vol, on a un système d'alarme qui nous relie directement à une centrale qui prévient la police."

"On voyait très bien leurs visages sur les images des caméras"

La police est arrivée sur place une dizaine de minutes plus tard. "Un policier a copié les images des caméras de surveillance sur une clé USB. On voyait très bien leurs visages", affirme le gérant.

Récemment, il a justement décidé d'investir dans un nouveau système de surveillance. "Tellement il y a des vols, j'ai payé plus de 25.0000 euros pour avoir des nouvelles caméras. Dans mon bureau dans mon logement privé, je peux aussi visionner les caméras. Je peux voir tout ce qui se passe dans le magasin, sur le parking, dans ma réserve, partout. Et mon fils a même installé une application sur son téléphone", explique Patrick.

Appel à la prudence de la police 

Contactée par téléphone, la police locale a confirmé qu'une "enquête est en cours", sans vouloir donner plus de précisions. Les forces de l'ordre ont-elles pu identifier les suspects grâce aux images des caméras ? Pour le moment, la police refuse de répondre à cette question. "Tout ce que je peux vous dire c'est qu'il s'agit d'un modus operandi assez rare dans notre zone. Il convient néanmoins de rester vigilant quand on compose son code afin d'éviter une utilisation frauduleuse de sa carte de banque", rappelle Bernard Dehon, chef de corps et commissaire divisionnaire de la zone de police Haute-Meuse.




 

Vos commentaires