En ce moment
 
 

Philippe et Mathilde ont mangé dans une maison d'accueil de Jambes ce midi: "Crème de potiron, croquettes, poires aux airelles et rôti de porc"

  • Le Roi et la Reine ont partagé un repas avec des personnes précarisées

  • Le Roi et la Reine partagent un repas avec des personnes précarisées

 
 

Le Roi Philippe et la Reine Mathilde ont partagé un repas avec des personnes démunies ce midi, à l'approche de la fête de Noël. RTL INFO était sur place.

Ce matin, la maison d'accueil "Les Sauverdias", à Jambes, en région namuroise, a reçu la visite de Noël du Roi et de la Reine. Créée en 1987, cette asbl est au service des personnes en difficulté, sept jours sur sept. Les hôtes peuvent notamment s'y restaurer le matin et le midi, y passer la journée, prendre une douche. La maison d'accueil sert environ 30.000 repas par an.

Christophe Clément a assisté à cette visite pour RTL INFO. Il explique que tant les bénévoles que les bénéficiaires de l'asbl étaient honorés de cette visite royale de Noël. "Les souverains sont actuellement en train de prendre le repas avec une septantaine de personnes en difficulté. Ils sont arrivés peu avant midi et ont été accueillis par une chorale de bénévoles, puis se sont rendus dans les cuisines où ils ont pu s'entretenir avec des volontaires chargés de préparer les repas. Ils vont ensuite participer à une réunion de travail avec les personnalités communales et provinciales de la région".

Josette Destrée, cuisinière bénévole depuis 10 ans, détaille le menu: "Aujourd'hui, c'est crème de potiron, des croquettes, des poires aux airelles et du rôti de porc. Un menu comme on fait normalement à Noël ou à Nouvel An". Mais il faut dire que la visite d'aujourd'hui n'a rien d'anodin: "C'est un grand honneur pour nous, pour la maison d'accueil, et surtout une reconnaissance pour les bénévoles qui travaillent ici tous les jours".

Frère Nico, responsable de l'asbl, témoigne: "Nous, on constate qu'il y a de plus en plus de pauvres, qu'ils viennent pour passer leur matinée ici et qui prennent le petit déjeuner ici le matin, et le repas à midi".

L'un des bénéficiaires explique qu'il trouve du réconfort dans ces lieux: "Les gens, quand ils ont le trop plein, ils commencent à déconner. Et dès qu'ils viennent ici, dans cet endroit, on se sent bien. On retrouve la sérénité".

 

Vos commentaires